×
104
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Sacai, l’harmonie des paradoxes

Publié le
today 1 oct. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maille, tartans, rayures, superpositions et mélanges… Pour sa collection printemps-été 2019, qui a défilé lundi au Palais de Tokyo, la Japonaise Chitose Abe reprend les ingrédients clés de sa marque, Sacai, poursuivant son travail de constructions hybrides. Mais avec une touche de légèreté qui rend l’ensemble plus fluide.


Sacai, printemps-été 2019 - PixelFormula

 
Chaque élément du vestiaire est particulier, quasi unique dans sa construction, dans un détail, dans la fusion des matières, et semble pourtant facile à porter, donnant une sensation de grande liberté et de mouvement. « J’ai mélangé fonctionnel et féminité. Tout naît du concept de paradoxe. Les différents éléments combinés ensemble créent l’asymétrie des vêtements qui, une fois endossés, trouvent chacun leur juste équilibre », glisse la créatrice en coulisses.
 
Dans un esprit nautique, la toile de coton blanche bordée d’œillets et de rivets dorés prolonge une veste en cape ou la jambe d’un short devenu moitié jupe. De la dentelle se marie à un tricot blanc à manches courtes. Un plastron blanc vient s’appliquer dans des chemises ou tops colorés.

Ailleurs, de longs rubans noirs servent d’attaches dans une jupe plissée ou s’enfilent dans les œillets d’un chandail rouge, au niveau d’une épaule, pour y arrimer une manche en voile rose pâle. Quant au classique trench camel, il se fond le plus naturellement du monde dans une cape imperméable lime, dans une veste et jupe en denim, ou encor dans un voile d’organza aux imprimés écossais.
 

Sacai, printemps-été 2019 - PixelFormula


Tout se joue sur des détails dans un esprit parfois baroque. Ainsi, l’épaulette et le col d’un par-dessus compose un col volanté dans un t-shirt, tandis que des volants en coton de chemise rayé tombent en volute de l’encolure d’un top.

Les gilets de chasseurs multipoche peuvent être raccourcis en dézippant la partie basse. Le même concept « multipoche détachables » est décliné dans des robes-gilets et sur des jupes. Le filet de certains maillots sportifs, qui ressemble de loin à du tissu mesh, est en réalité tricoté au crochet.
 
Le défilé s’achève sur une explosion de couleurs à travers une série de tissus peints différents, dont les motifs colorés abstraits, parfois impressionnistes, s’entrechoquent sur de fines mousselines plissées ou autres soies et cotons.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com