×
Publié le
12 mars 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Salons de seconde session: une ambiance un peu calme

Publié le
12 mars 2013

Dans les premiers jours de mars, en parallèle de la fashion week, Paris a une fois de plus accueilli les salons de deuxième session. Une édition qui, selon les salons, a été considérée comme stable, voire un peu calme, en termes de fréquentation. Du côté de WSN Développement et de ses quatre salons, Première Classe, Paris sur Mode, The Box et Atmosphère's, le nombre total de visiteurs a par exemple enregistré un recul de 4% (soit 16 218 personnes sur les quatre jours).

Allées de Première Classe début mars 2013.


Une baisse de visitorat chez WSN explicable entre autres par un recul des Français, de -5%, alors qu'ils représentaient 40% du visitorat. Mais pas seulement. Côté international, plusieurs pays ont subi une érosion également, comme l'Italie. Une baisse de 11% du visitorat transalpin qui le fait reculer à la troisième place, derrière la France, et le Japon qui est à nouveau deuxième, grâce à sa stabilité. L'Espagne, dans les traces de l'Italie, recule de 12%, tandis que l'Allemagne et la Suisse reculent respectivement de 7 et 6%.

Pour la deuxième session consécutive, les salons des Tuileries ont aussi vu reculer plus spectaculairement la représentation américaine. Le nombre de visiteurs venus des États-Unis a ainsi diminué de 36%, reculant de la quatrième à la cinquième place du classement par pays, doublé par le Royaume-Uni et sa belle embellie à +10%. Autre bonne surprise, la Belgique qui envoie 4% d'acheteurs en plus cette session, et encore et toujours la Chine et la Corée du Sud, qui progressent respectivement de 44 et 22%.

Ora Ito et Armand Hadida lors de l'inauguration de Tranoï



Le salon Tranoï a enregistré une proportion record de visiteurs étrangers sur ses trois sites, le Palais Brongniart, le Carrousel du Louvre et Montaigne/Artcurial, puisque 72% des visiteurs provenaient de l'export. La session automne-hiver 2013-2014 a réorganisé son parcours cette saison au palais de la Bourse en accueillant 25% de nouveaux exposants sur la totalité de sa sélection. Le Carrousel du Louvre a semble-t-il bénéficié du trafic causé par les défilés de mode organisés dans son enceinte et la présence à la bourse de l’installation de design sélectionnée par Ora Ito ou les différentes conférences comme celle autour du blog avec Margaux Lonnberg, ont permis d’étendre le buzz aux marques présentes.

Sur le Memy Mode, la fréquentation a été stable, selon l'organisatrice Mariel Gamboa, qui a vu dans le détail elle aussi moins d'Italiens, mais plus d'Américains "et particulièrement des nouveaux visages, une nouvelle génération de concept stores, ce qui est évidemment encourageant", a-t-elle expliqué.

Chez Woman, qui changeait de lieu pour s'installer dans le Xe arrondissement, rue Yves Toudic, la fréquentation était "un peu calme, comme partout semble-t-il", a jugé l'un des fondateurs du salon, Antoine Floch. "Mais en dehors de cela, le bilan est satisfaisant, parce que nous avons vu les bons acheteurs pour le créneau qui est le notre", a-t-il estimé.

Capsule s'est dit satisfait de sa 6e édition sur un air positif

Toujours logé à la Cité de la Mode, le salon (Capsule) a fêté sa sixième édition femme parisienne sur un air positif, malgré quelques passages à vide constatés sur certaines plages horaires. Selon les organisateurs, le visitorat français, suisse, allemand et italien a répondu présent, tout comme les Américains, les Britanniques et les Japonais. Le propos mode s'est affirmé en présentant des labels émergents comme le New-yorkais Timo Weiland ou l'étonnant label Ffixxed, composé de nomades berlinois et australiens installés à Shenzen, sur lesquels nous reviendrons bientôt.

Anais Lerévérend et Florent Gilles

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com