Samaritaine : la CFTC veut le report de la date butoir pour les reclassements

PARIS, 6 déc 2005 (AFP) - La CFTC de La Samaritaine a demandé que la date butoir du 31 octobre 2006, fixée par la direction pour reclasser les quelque 734 salariés du magasin parisien, soit reportée "au regard des résultats insuffisants", mardi dans un communiqué.


Manifestant de dos devant la Samaritaine le 21 juin
Photo : Emilie Kremer

"Au regard des chiffres (30 salariés reclassés) présentés par la direction, la CFTC considère aujourd'hui que la période nécessaire au reclassement de tous les salariés doit aller au-delà de la date butoir du 31 octobre 2006", a indiqué le syndicat.

Selon la CFTC, près de six mois après la fermeture du magasin du Pont Neuf,"25 salariés ont trouvé un poste au (magasin) Bon Marché (et) 5 dans le groupe (LVMH), alors que 13 ont pris un congé sans solde".

Des chiffres "parfaitement insuffisants et l'on redoute que les entreprises du groupe (LVMH) ne rechignent à faire l'effort nécessaire au reclassement de tous, malgré l'engagement de la direction de La Samaritaine le 15 juin dernier" à ne procéder à aucun licenciement, a ajouté le syndicat.

Le 1er décembre dernier, un accord direction-syndicats a été signé sur la mise en place d'un dispositif pour "aider les salariés volontaires" à leur reclassement prévu par le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Cet accord, signé par six syndicats sur sept, dont la CGT, établit un calendrier fixant au 27 janvier 2006 la date de la dernière consultation sur ce PSE.

La CFTC, seule, ne l'a pas signé estimant qu'il était "dangereux de (s')enfermer dans un calendrier définitif".

La direction de La Samaritaine avait communiqué le 30 septembre son plan de sauvegarde de l'emploi concernant les 734 salariés du magasin du Pont Neuf, fermé pour des travaux de sécurité prévus pour 6 ans.

Elle avait "réaffirmé sa volonté de trouver, d'ici au 31 octobre 2006 - date à laquelle les salaires continuent d'être versés - une solution professionnelle adaptée à l'ensemble des salariés".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER