×
Publié le
13 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sarenza veut vendre ses marques propres sur d'autres plateformes

Publié le
13 nov. 2020

À l’image d’autres acteurs du web, Sarenza, passé dans le giron du groupe Monoprix il y a deux ans, fait évoluer son modèle et innove face à une pandémie mondiale qui redistribue les cartes dans le secteur très bousculé de la mode. Le site de e-commerce, qui s'est fait connaître avec la chaussure pour progressivement s'ouvrir au prêt-à-porter, veut déployer les concepts de "marketplace in" et "marketplace out". Explications.


L'entrepôt de Sarenza à Réau (77).


"Dès la fin de l’année 2020, nous allons mettre en place une marketplace out, ce que nous faisons déjà par exemple avec Monoprix sur le site de La Redoute", explique Gwennola Queinnec, directrice e-commerce de Monoprix Online. Concrètement, l’idée est de proposer les marques propres de Sarenza (six au total Made by Sarenza, Georgia Rose, Mr Sarenza, Marvin&Co, I love shoes et la toute dernière lancée à la rentrée pour les enfants baptisée Rose et Martin) sur d’autres plateformes marchandes. "Mais nous allons aussi distribuer des marques qui souhaitent être vendues par Sarenza sur d’autres plateformes", précise cette dernière.

Habitué aux collaborations avec de jeunes marques, Sarenza annonce par ailleurs l’arrivée d’une marketplace in au deuxième semestre 2021. Le principe? "Accueillir un certain nombre de petites marques qui présentent un vrai intérêt pour notre cliente sur un marché de la mode qui se renouvelle très vite, poursuit Gwennola Queinnec. Le but est de permettre à ces marques qui ne pourraient pas entrer chez Sarenza de manière classique d’y être hébergées. Mais celle-ci ne sera pas réservée qu’aux marques niches. Nous allons aussi accueillir des marques, principalement de textile, afin d’étoffer notre offre en marques accessibles et fast fashion. Notre modèle de Marketplace sera sélectif afin de maintenir notre excellence opérationnelle et offrir des produits adaptés aux attentes de nos clients."

Et de poursuivre: "L’autre vertu d’une marketplace in est le côté incubateur ou nursering des marques qui cherchent de la visibilité sur le web, explique la directrice e-commerce de Monoprix Online. Notre siège situé à Clichy et notre entrepôt à Réau (voir plus bas) disposent de toute l’infrastructure pour les accueillir et les accompagner, du service photos jusqu’au stockage, la logistique voire la livraison."

Avec près de 8 millions de clients en Europe, le site met en avant auprès de ses clients une livraison en France sous 24 heures, un retour possible jusqu'à 100 jours après l'achat et le remboursement en moins de cinq jours grâce à un service client internalisé.

Présent dans 26 pays en Europe avec une sélection de plus de 500 marques et 40.000 références, Sarenza dispose d’un entrepôt à Réau (77) parmi les plus modernes et robotisés d’Europe. "Tout le stockage est fait en hauteur et permet à une commande d’être traitée en 30 minutes en moyenne", revendique Gwennola Queinnec.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com