Sarkozy visite le dispositif de sécurité autour des grands magasins

PARIS, 13 déc 2005 (AFP) - Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy s'est rendu mardi matin boulevard Haussmann à Paris où il a inspecté le dispositif de sécurité mis en place autour des grands magasins, très fréquentés à l'approche des fêtes de fin d'année, a constaté un journaliste de l'AFP.


Nicolas Sarkozy accompagné du prefect Pierre Mutz PHOTO : JACK GUEZ

Le ministre s'est entretenu avec les policiers positionnés sur le boulevard (IXème arrondissement), s'enquérant de leur matériel et de leurs nouveaux uniformes. "Je voudrais que vous ayiez tous des Taser", ces pistolets paralysants non létaux, a-t-il notamment dit à plusieurs d'entre eux.

Après avoir visité en compagnie du préfet de police Pierre Mutz le commissariat mobile installé dans le quartier le temps des fêtes, Nicolas Sarkozy a visité le PC de vidéosurveillance des Galeries Lafayette.

"Bienvenue dans ce haut lieu de sécurité. On a mis toutes les caméras qu'il fallait", l'accueille Philippe Houzé, président de l'enseigne.

Le directeur général des Galeries Lafayette, Jean-Michel Hallez, a expliqué à Nicolas Sarkozy que les images étaient conservées une semaine et étaient "à disposition de la police qui s'en est servi à plusieurs reprises dans des opérations de repérage".

La loi antiterroriste de Nicolas Sarkozy, récemment votée par l'Assemblée nationale, prévoit un développement de l'utilisation de la vidéosurveillance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER