×
411
Fashion Jobs
ON RUNNING
Ecommerce Site Merchandise Manager - Emea
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Apparel Product Management Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Business Analyst, Emea Operations (German Speaking)
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Backend Software Engineer
CDI · ZURICH
H&M
h&m Home in-Store Commercial Manager h&m Home (Limited Position - 1 Year)
CDI · WALLISELLEN
HOLY FASHION GROUP
Junior Onlineshop Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap mm (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
SIDLER SA
Hse Specialist / Mendrisio
CDI · MENDRISIO
CALZEDONIA GROUP
Junior District Manager
CDI · LAUSANNE
COTY
Area Sales Manager
CDI · Geneva
PHV
Area Manager Tommy Hilfiger & Calvin Klein Footwear Switzerland (M/F/X)
CDI · Thalwil
PHV
Sales Manager Tommy Hilfiger & Calvin Klein Womenswear Switzerland (M/F/X)
CDI · Thalwil
ON RUNNING
Product Lifecycle Management Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Packaging Developer
CDI · ZURICH
MAMMUT
Territory Manager Switzerland / Region ch Mitte-Ost (M/W/D, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Junior Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
Publié le
25 janv. 2023
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Simone Pérèle: nouvelle ligne, QR codes, villages de marque... ses projets pour 2023

Publié le
25 janv. 2023

Simone Pérèle continue de se développer tous azimuts, étendant son offre et son réseau pour répondre aux multiples envies lingerie des consommatrices (sexy, sport, épuré…). L'entreprise familiale née en 1948 sous la houlette de Simone Pérèle, qui exposait ses nouvelles collections au Salon international de la lingerie ce week-end, a vu ses ventes rebondir de 10% en 2022 comparé à 2021 (+6% par rapport à 2019). L'entreprise, qui ne communique pas son chiffre d'affaires, annonce avoir généré un volume d'affaires de près de 100 millions d'euros, sur un marché français de la lingerie féminine en croissance de 2,5% de janvier à octobre 2022 (vs 2021). Grâce à quels atouts?


Collection "Simone" de Simone Pérèle - DR


Historiquement connue pour ses modèles élégants, Simone Pérèle a tout d'abord élargi sa gamme de produits, en lançant il y a deux ans la ligne Simone, affichant un propos plus mode et plus sexy, ciblant de plus jeunes consommatrices. "Cette offre qui plaît beaucoup et attire l'œil a été conçue pendant la période Covid-19, au moment où tout le monde rationalisait ses produits, se tournant vers du classique. Amener de l'audace dans un contexte morose a été payant", soutient Stéphanie Pérèle, directrice du pôle produit, appartenant à la troisième génération aux commandes de la société. La ligne Simone est distribuée aujourd'hui dans les grands magasins, chez une centaine de revendeurs en France, et environ 200 à l'international.

Dans un autre registre, Simone Pérèle lance pour l'automne-hiver 2023/24 une nouvelle ligne nommée "Artifice", plus épurée, dans l'esprit du "shapewear" (lingerie sculptante). "Au départ, ce n'était pas une ligne pensée pour être galbante: son style est un brin rétro, avec des matières douces, des finitions dorées, et surtout pas de noir. L'objectif est de générer le coup de cœur", décrit Maud Friocourt, la directrice artistique de la marque depuis 2019.

Initiée en 2020, en pleine pandémie, la gamme sport s'étoffe aussi: pour la saison printemps-été 2023, outre les brassières, de nouveaux produits font leur apparition, comme un débardeur et un cycliste dédiés à la pratique physique. "Si la marque est encore là aujourd'hui, c'est qu'elle a su embrasser les évolutions du marché", poursuit Maud Friocourt. "La lingerie est un produit très fidélisant. Une nouvelle cliente est souvent gagnée pour longtemps".  


Le magasin Simone Pérèle du Marais, à Paris - DR


Au global, ses produits sont distribués dans près de 5.000 points de vente dans le monde, dont 800 dans l'Hexagone. "Les détaillants lingerie ont très bien résisté pendant la crise, nous sommes étonnés de ne pas avoir perdu de pas de porte. Notre canal wholesale en est même sorti renforcé", expose Mathieu Grodner, directeur général et lui aussi membre de la famille fondatrice.

Simone Pérèle exploite également ses propres boutiques à l'enseigne, soit une soixantaine d'unités en France. Elle cherche à recruter de nouveaux affiliés, après avoir ouvert l'an dernier à Belfort et Albi notamment. L'Australie, qui constitue le second marché de la marque (avec dix magasins), accueillera cette année un flagship dans la région de Sydney. Les villages de marque sont aussi un relais de croissance retail, avec une arrivée récente à Malaga et une ouverture programmée à Giverny en 2023 (deux outlets McArthurGlen).

Apporter plus de transparence 



En 2023, l'entreprise compte aussi accélérer sur le plan RSE, accentuant la part de fibres plus responsables dans ses collections (l'offre bain est désormais composée de matières 100% recyclées), et communiquant davantage sur ses avancées via le programme Simone Cares, lancé en 2021. Au cours de l'année, des QR codes seront apposés sur les produits pour exposer le processus de fabrication et apporter plus de transparence. Un projet mené avec la start-up Fairly Made, qui accompagne les marques dans leur processus de traçage environnemental et social.

La marque, qui prendra la parole au second semestre à l'occasion de ses 75 ans, fait fabriquer ses produits dans ses deux usines en propre, situées en Tunisie et à Madagascar. Dans ce dernier pays, elle aide une association soutenant des femmes.

Pour 2023, la société "vise à nouveau une croissance d'activité de 6 à 7%", indique Mathieu Grodner. "Les soldes d'hiver sont plutôt une bonne surprise, surtout sur le digital. Pour l'année en cours, nous restons prudents face à inflation. Il y a moins d'engorgements concernant l'approvisionnement, nous avons plus visibilité, néanmoins la hausse des coûts de l'énergie se fait sentir."

Comme beaucoup d'acteurs mode et lingerie, Simone Pérèle a rehaussé ses prix de vente "par touches", et de façon "progressive". L'entreprise, qui emploie 1.500 personnes, dit avoir moins pâti des soubresauts logistiques mondiaux grâce à sa caractéristique d'opérer beaucoup d'étapes en interne, de la conception/prototypage à la fabrication.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com