×
76
Fashion Jobs
Publié le
29 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SMCP, affecté par l'épidémie de Covid-10, accuse des ventes en repli de 23% en 2020

Publié le
29 janv. 2021

Le groupe textile SMCP (Sandro, Maje et Claudie Pierlot) a vu ses ventes annuelles 2020 dévisser de 22,9% en données publiées (23,9% en données organiques) à 873 millions d'euros. Ses ventes à périmètre comparable sont en repli de plus de 28% La chute reflète essentiellement l'impact de la pandémie de Covid-19, a-t-il annoncé vendredi.


Sandro Automne-Hiver 2020-21 - Sandro



Sur l'ensemble de l'exercice Sandro affiche un repli de ses ventes de près de 25% ( en données publiées) à 414 millions d'euros, et Maje de 23% à 337 millions d'euros. Ensemble Claudie Pierlot et De Fursac apportent près de 122 millions d'euros.

Sur le dernier trimestre de l'année écoulée, le groupe, qui compte donc aussi la marque De Fursac dans son portefeuille depuis l'an dernier et qui a pour actionnaire majoritaire Topsoho (société détenue par le Chinois Shandong Ruyi), a vu ses ventes baisser de 20,5% (données publiées), de 317 à 251,9 millions d'euros (267,6 millions de francs suisses). C'est notamment le fait "de nouvelles fermetures de magasins en novembre et en décembre en Europe".

"La reprise de l'activité en Chine depuis le mois de juin et la bonne gestion de nos coûts et de notre trésorerie nous ont permis de limiter l'impact de la crise", a commenté le directeur général, Daniel Lalonde, cité dans un communiqué. Les ventes en zone Asie-Pacifique au quatrième trimestre sont en effet les seules à s'afficher dans le vert (+0,1% à 70,9 millions d'euros), "principalement portée(s) par la Chine continentale".


Résultats 2020 du groupe SMCP - SMCP



"Au cours du dernier trimestre, nous avons notamment accéléré dans la mise en oeuvre de notre feuille de route digitale", a encore observé Daniel Lalonde, "convaincu que notre plan permettra à SMCP de répondre aux défis du nouveau monde". Il avait annoncé en octobre l'objectif de faire de l'Asie le premier marché de SMCP à horizon 2025. Sur 2020, l'Asie-Pacifique pèse 26,5% des ventes, contre 35,6% pour la France et 27,16% pour la zone Europe/Moyen-Orient.

Sur les trois derniers mois de l'année, les ventes France ont accusé un repli de près de 19% par rapport à 2010, notamment du fait du confinement de novembre. Les ventes en ligne ont en revanche bondi de près de 80%.


"L'année 2020 a également été marquée par une forte accélération du chiffre d'affaires e-commerce, permettant de compenser partiellement l'impact de la crise", appuie ainsi SMCP, qui a pour objectif de réaliser un quart de ses ventes en ligne à horizon 2025.

Par ailleurs, le groupe avait annoncé début janvier dans un communiqué qu'un créancier obligataire de son actionnaire majoritaire TopSoho, le trustee GLAS, avait déclaré être "désormais en droit d'instruire" 29% des droits de vote de SMCP, à la suite d'un défaut sur un emprunt obligataire de TopSoho. GLAS avait "indiqué ne pas envisager de prendre le contrôle" de SMCP, qui n'a pas souhaité faire de commentaire vendredi sur ce sujet.

Avec AFP

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com