×
421
Fashion Jobs
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
HOLY FASHION GROUP
Marketing Manager (d/M/W)
CDI · KREUZLINGEN
TIFFANY & CO
Purchasing Specialist
CDI · Geneva
NAPAPIJIRI
Sales Director Northern Europe - Napapijri
CDI · STABIO
ON RUNNING
Footwear Testing Coordinator
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Inventory Controls Analyst
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Freight Planning Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Global Sales B2B System Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Head of Logistics
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Talent Business Partner Emea
CDI · ZURICH
MAMMUT
HR Business Partner (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap sd/ le (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Joop Brand Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
B2B E-Commerce Manager (Joop, Strellson, Windsor.) (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
(Junior) Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
SEA Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
Publié le
13 janv. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sourcing: le Cambodge, destination de repli face aux situations birmane et vietnamienne

Publié le
13 janv. 2022

Le Premier ministre du Cambodge Hun Sen s'est félicité fin décembre de voir l'industrie nationale du textile-habillement réaliser une hausse de 13,5% de ses exportations en 2021, après la chute de 20% constatée l'année précédente. Une hausse qui, pour le dirigeant, repose notamment sur un basculement de commandes précédemment passées par les donneurs d'ordres en Birmanie et au Vietnam. 


Shutterstock


Le coup d'Etat militaire qui secoue depuis près d'un an la Birmanie aurait en effet incité de nombreux commanditaires asiatiques comme occidentaux à chercher des alternatives de production. Le Vietnam a de son côté vu son industrie mise à rude épreuve par le Covid-19: le pays est le moins vacciné d'Asie du Sud-Est. Et son industrie textile est massivement concentrée à Ho Chi Minh-Ville, où se sont comptabilisés 77% des décès nationaux liés au Covid-19.

Si bien que le déconfinement de la ville avait en octobre déclenché un exode massif vers les provinces et pays voisins, accentuant les problèmes de main-d'œuvre générés par la maladie.

"En général, les vêtements sont des produits à faible croissance, et le Cambodge doit être très compétitif par rapport aux autres pays, notamment le Bangladesh et le Vietnam", rappelait récemment dans le Phnom-Penh Post le secrétaire général adjoint de la Garment Manufacturers Association in Cambodia, Kaing Monika. "Par rapport à l'année dernière, la santé du secteur cambodgien de l'habillement s'est améliorée en 2021 en raison d'une production stable, entraînant une augmentation des exportations, les commandes pour cette année ayant également enregistré des gains par rapport à l'année précédente."

Une situation qui renforce un peu plus la place du Cambodge au classement des grands fournisseurs internationaux de textile-habillement. Le pays profite d'une position notable dans le sourcing américain, avec 6,5 milliards de dollars de marchandises exportées vers les Etats-Unis en 2020. Le Cambodge était la même année le sixième fournisseur de l'Union européenne en habillement, selon l'IFM, avec un peu plus de 3 milliards d'euros de marchandises, plaçant le pays derrière l'Inde et le Vietnam, mais devant le Pakistan et la Birmanie.

C'est en particulier vers la Birmanie que les donneurs d'ordres internationaux continuent de porter leurs regards interrogateurs. En moins de dix ans, l'industrie textile locale a connu une croissance fulgurante, s'invitant au top 10 des fournisseurs de l'Europe, notamment grâce à ses très faibles salaires. Le pays avait notamment su tirer parti des hausses de salaires décidése en Chine à la fin des années 2000, et qui avaient détourné les commandes vers d'autres pays de la région. Reste à savoir si la situation politique locale est amenée à se stabiliser, sur fond de pressions internationales. Ou s'il s'agit d'un retour durable à l'instabilité qui a longtemps prévalu dans le pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com