Spartan lève un million d’euros pour son offre anti-ondes

Après un tour de table de 500 000 euros en juillet 2017, le spécialiste des caleçons anti-ondes Spartan annonce avoir levé un million d’euros auprès de fonds et d’investisseurs, mais aussi de clients, pour financer son développement international et le déploiement de nouveaux produits.


Le caleçon intègre des fils d'argent pour bloquer les ondes des téléphones portables - Spartan

La start-up française compte désormais parmi ses investisseurs la BPI (Banque publique d'investissement), Wilco (ex-Scientipôle) et des business angels des réseaux de l'ESCP, de l'Insead et d'HEC Paris. Ont également participé à cette levée des clients, écho à la campagne de crowdfunding initiale de 20 000 euros qui avait permis à Spartan de lancer sa première production début 2016. Les fondateurs, Arthur Menard, Thomas Calichiama et Pierre-Louis Boyer, restent très majoritaires au capital.

Le boxer Spartan bloquerait plus de 99 % des ondes des téléphones mobiles et Wi-Fi via la technologie WaveTech. Un produit pour l’heure proposé en bleu ou noir, pour un montant de 42 euros. Le concept a été décliné début 2018 avec Pandaroo, présenté comme le premier body anti-ondes pour bébé, et prochainement commercialisé au prix de 39 euros.

Les fonds levés sont destinés à étoffer les équipes, financer l’ouverture d’un bureau à New York et étendre la gamme de boxers, notamment en termes de coloris et d’innovations. L’entreprise, qui compte parmi les tout premiers locataires de Station F, souhaite également développer sa notoriété.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieBusinessInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER