×
118
Fashion Jobs

Stokomani s’adjuge Le Phare de la Baleine

Publié le
today 13 juin 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Habituée à reprendre des points de vente dont se séparent des enseignes en difficulté, c’est la première fois que la chaîne low cost française Stokomani acquiert une marque de prêt-à-porter en reprenant Le Phare de la Baleine. Une information publiée par le Journal du Textile, dont FashionNetwork.com a eu la confirmation.


La marque, à ses débuts inspirée par la douceur de vivre de l'île de Ré, a quitté Colmar et P2M pour rejoindre Stokomani, basé à Creil, dans l'Oise - Phare de la Baleine/Facebook


Ce label d’habillement féminin n’a pas su se relancer après avoir vécu une poignée d’années chaotiques. Emanation de la société Tricot et Confection d’Ornans, fondée en 1885, la marque inspirée du littoral est née en 1994 et a compté à son apogée jusqu’à une cinquantaine de magasins à l’enseigne.

Après avoir été placée en liquidation judiciaire en 2015, elle avait été reprise cette même année par la société P2M, basée à Colmar, elle-même liée à Sodilog, spécialiste de la distribution et logistique textile. Deux entreprises qui étaient détenues par la famille Masson via la holding Services & Finances.

La dizaine de magasins du Phare de la Baleine ont progressivement été fermés en 2018 et le personnel licencié. Stokomani ne reprend aujourd'hui que le nom de marque et les stocks de vêtements restants. Selon nos informations, il n’a pas encore été décidé chez le déstockeur (mode et bazar) si la marque allait être relancée, ni comment elle pourrait reprendre vie.

Fort d’un réseau de 104 points de vente dans l’Hexagone, Stokomani a généré 507 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018. En janvier dernier, la société a étoffé son organigramme en nommant Franck Rouquet à la direction générale, tandis que que Delphine Mathez en conserve la présidence. Le cap fixé pour 2022 est colossal : atteindre 200 magasins et 1 milliard d’euros de ventes annuelles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com