Ted Baker nomme son PDG et s'intéresse à la Grande Chine

Après la démission de son fondateur et président-directeur général, Ray Kelvin, en mars 2019, accusé de harcèlement sexuel, la marque Ted Baker a nommé Lindsay Page au poste par intérim. Une fonction qu’il endosse désormais de manière définitive, comme l’a annoncé la griffe ce jeudi. Il dispose de plus de vingt ans d’ancienneté au sein de l’entreprise et est passé par les fonctions de directeur financier et président exécutif.
 
La collection printemps-été 2019 de Ted Baker - Ted Baker

« Lindsay Page a été déterminant dans le développement et l’implantation de nombreuses initiatives stratégiques au Royaume-Uni et à l’international, ce qui a permis la croissance et la performance de Ted Baker en tant que marque de lifestyle internationale », a déclaré l’entreprise par voie de communiqué.
 
Cette nomination intervient alors qu’en mars dernier, la marque dévoilait des ventes à la hausse pour l’exercice 2018, portées à 617,4 millions de livres sterling (soit près de 713 millions d’euros). Une progression de 4,4 % par rapport à l’année précédente, entachée par une baisse de son bénéfice avant impôts et éléments exceptionnels de 14,3 %, qui s’élevait à 63 millions de livres (72,75 millions d’euros).
 
Si la marque a en 2018 ouvert un magasin en Chine, elle espère maintenant y accélérer son développement et a pour cela créé une joint-venture avec LongShang Trading Company Ltd pour s’étendre dans le pays, à Hong Kong et à Macao, vient-elle d'annoncer. La coentreprise gèrera les magasins, mais aussi des franchises et les ventes digitales de la griffe dans la région. Elle compte déjà trois points de vente à Hong Kong et cinq en Chine, en plus d'un outlet dans le pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER