Tex - Kenzo Takada : interview croisée autour de la naissance d'un co-branding

Au tour de Carrefour et de sa marque propre, Tex, de céder aux sirènes des « collabs ». Annoncé depuis quelques semaines, le co-branding entre le créateur japonais installé à Paris, Kenzo Takada, et la marque textile de l'enseigne d'hypermarchés français sera commercialisé à partir de mi-mai dans plus de 200 magasins Carrefour. 

Françoise Clément, directrice textile de l'enseigne, et son invité, le créateur Kenzo Takada, répondent aux questions de FashionMag Premium sur la mise en place de cet événement qui fera l'objet d'un très vaste dispositif en points de vente, mais aussi dans les médias, presse comme télévision.

Kenzo Takada - Tex.

FashionMag.com : Pouvez-vous l’un et l’autre nous décrire cette capsule Kenzo Takada pour Tex ?

 
Françoise Clément : C’est une belle collection qui s’adresse à toute la famille : 200 pièces pour la femme, l’homme, la fille et le bébé, mais aussi du linge de maison avec des parures de lit, des nappes et des coussins… Elle bénéficiera évidemment d’une théâtralisation particulière en magasin pour recréer un univers proche de celui de Kenzo Takada.

Kenzo Takada : C’est parti d’une envie de fleurs pour le printemps ! Des fleurs champêtres comme les cosmos, les coquelicots et les anémones, travaillées en motifs un peu japonisants. L’idée c’était de proposer des silhouettes simples, mais dynamiques et joyeuses. Une simplicité qui se décline pour différentes occasions, car Carrefour s’adresse à tellement de personnes différentes avec tellement de besoins et d’habitudes différentes !
 
FM : En quoi cette capsule est une première pour l’un et pour l’autre ?


KT : Pour moi c’est une première avec une enseigne de magasins aussi grand public. C’est un challenge. Il y avait, bien sûr, une petite appréhension. Carrefour m’a laissé carte blanche et j’ai pu m’appuyer sur l’équipe Tex qui était très motivée pour m’aider à relever le défi.
 
FC : Pour nous, la première c’est d’avoir pu travailler avec un créateur de cette notoriété. C’est une grande chance, du point de vue de l’image évidemment, mais aussi de la créativité que cela a insufflé aux équipes et du bonus en termes de motivation pour elles.

Kenzo Takada - Tex.

FM : Quelle a été la difficulté principale de ce travail commun ?

FC : Un timing très court ! Nous avons commencé à travailler en octobre seulement pour présenter la collection en mars, ce fut intense ! Il y a eu de nombreux échanges entre Kenzo Takada et les équipes produit, ainsi que des modifications pour nous rapprocher de la  philosophie de Monsieur Kenzo Takada qui va plutôt dans le sens de  « less is more ».  
 
KT : Ce n’est pas parce qu’il devait y avoir de la joie et de la fantaisie qu’il faut en rajouter. On a retravaillé beaucoup dans ce sens-là ça en effet.
 
FC : Si nous avons choisi le créateur Kenzo Takada, c’est aussi parce que nos philosophies sont proches. Chez Carrefour, on a remis certaines valeurs au cœur : l’optimisme, mais aussi la qualité, et pour nous, chez Tex, l’envie de vêtements qui durent dans le temps et de sortir de la mode jetable. On dit par exemple qu’on veut être plus proche de la modernité que de la mode. Kenzo Takada est raccord à la fois avec l’approche joyeuse et colorée, mais aussi la qualité et la simplicité qui font durer des collections.
 
FM : Depuis votre retrait de la maison Kenzo, vous aviez dit que vous prendriez vos distances avec la mode, finalement vous y revenez avec cette approche ?

KT : Oui, je n’avais pas fait de vraie collection aussi complète depuis longtemps, c’est beaucoup d’intensité. Ce que je ne voulais plus, c’est la mode des défilés, son timing et cet univers. Mais la mode accessible dans ce type de cadre m’intéresse toujours ! 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER