×
204
Fashion Jobs
KA/NOA
Sales Manager
CDI · GENÈVE
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 40-60%)
CDI · Uster
DIOR
Beauty Consultant
CDI · ZÜRICH
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100% Lausanne
CDI · LAUSANNE
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
Publié le
20 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Textile/habillement : les exportations repartent à la hausse

Publié le
20 sept. 2021

L'UE avait connu en 2020 une contraction de 12% de ses exportations d'habillement, et de 14% pour ses exportations textiles. Ces activités ont renoué avec la croissance au premier semestre 2021, tandis que les importations affichent des niveaux stables, selon l'Institut français de la mode.


Shutterstock


Les 27 pays de l'Union ont exporté pour 14,8 milliards d'euros d'habillement sur les six premiers mois de l'exercice. Une progression qui concerne aussi bien l'Asie, avec +35% (3,5 milliards d'euros), et les pays du pourtour méditerranéen, avec +29% (723 996 millions d'euros), que le reste des marchés d'export, avec +38% (10,5 milliards). La Suisse (+19%) demeure le premier client de l'habillement européen, devant le Royaume Uni. Qui, Brexit oblige, fait son entrée au classement, pour y être le seul client du top 20 à demeurer en chute, avec -36% par rapport au premier semestre 2020.

Suivent les Etats-Unis (+26 %) et surtout la Chine, vers laquelle les exportations ont explosé de 86% sur la période. Signe d'une reprise que viennent confirmer les hausses constatées vers Hong Kong (+8%) et surtout Macao (+120%). Parmi les autres faits notables, Taïwan, classé 20e en 2020, sort du classement, tandis que l'Australie chute du 9e au 17e rang.

Du côté des exportations textiles, l'année 2020 avait été marquée par une chute de 14%, tandis que le premier semestre 2021 affiche une hausse du même ordre, pour 12,1 milliards d'euros de marchandises. Les premiers clients de l'UE restent les Etats-Unis (+18%), devant le Royaume Uni (-4%), seul pays du top 20 à reculer avec le Japon (-11%), classé 14ème.

A noter que de fortes hausses des commandes sont constatées du côté de la Turquie (+16 %), du Maroc (+34 %) et de la Tunisie (+21 %), de même que chez d'autres pays de production comme le Mexique (+23 %), l'Inde (++47 %) ou le Vietnam (+15 %).


IFM


Côté importations, la reprise est plus relative du fait de la prudence face à une crise dont la conclusion se fait attendre, mais aussi face à la hausse des prix de certains matériaux, et aux coûts inédits du fret.

Une reprise timide des importations d'habillement



Ainsi, si les importations européennes d'habillement ont chuté de 12% l'an passé, elles n'ont cru que de 3% au premier semestre 2021, à 31,3 milliards d'euros. Une hausse qui est moins à mettre sur le compte des fournisseurs asiatiques (+3%) que sur celui des pays du pourtour méditerranéen (+25%).

Des fortes accélérations sont ainsi notées pour les importations venant de Turquie (+23%), du Maroc (+43% ), de Tunisie (+19%), et même d'Egypte (+12%). De son côté la Chine, qui chutait de 4% l'an passé, débute l'année sur une hausse de 2 %, tandis que le Bangladesh progresse de 8%, après le recul de 17 % connu en 2020.

Parmi les faits notables, il est à relever que la baisse de 9% connue l'an passé par la Birmanie s'aggrave: les troubles liés au coup d'Etat local font grimper à 16% le repli des commandes européennes.


IFM


Du côté des importations européennes de textiles, un rappel s'impose: les douanes comptabilisent les commandes de masques sanitaires dans cette catégorie, ce qui avait conduit à calculer une explosion de 66% des importations textiles européennes l'an passé.

La chute de 38% à 16,5 milliards d'euros des importations textiles européennes au premier semestre 2021 constitue donc un retour vers la normale. La Chine (-62%) reste en tête du classement, devant la Turquie (+38%), l'Inde (+36%) et le Pakistan (+11%). Des chiffres qui laissent supposer sur l'exercice entier des niveaux plus proches des 31,1 milliards d'importations textiles constatés sur l'année 2019, désormais exercice de référence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Industrie