×
421
Fashion Jobs
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
HOLY FASHION GROUP
Marketing Manager (d/M/W)
CDI · KREUZLINGEN
TIFFANY & CO
Purchasing Specialist
CDI · Geneva
NAPAPIJIRI
Sales Director Northern Europe - Napapijri
CDI · STABIO
ON RUNNING
Footwear Testing Coordinator
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Inventory Controls Analyst
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Freight Planning Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Global Sales B2B System Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Head of Logistics
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Talent Business Partner Emea
CDI · ZURICH
MAMMUT
HR Business Partner (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap sd/ le (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Joop Brand Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
B2B E-Commerce Manager (Joop, Strellson, Windsor.) (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
(Junior) Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
SEA Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
Publié le
6 nov. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Textile: le Mexique saisit l’OMC sur les subventions chinoises

Publié le
6 nov. 2012

Il y a quelques semaines, le Mexique déposait une plainte devant l’OMC, pointant du doigt les aides dissimulées offertes par la Chine à son industrie du textile et de l’habillement. Plainte qui vient de prendre une ampleur tout autre alors que les Etats-Unis, l’Union européenne et le Japon devraient se tenir aux côtés de ce pays. Trois marchés qui ont par le passé formulé des plaintes similaires.

Le Mexique souhaite en effet faire reconnaître devant l’OMC les subventions accordées par la Chine à son industrie textile, sous la forme d’exonérations de taxes ou de réductions de charges sur des biens et services telles l’électricité ou les entrées de matériaux.

Une politique qui aurait été préjudiciable à l’industrie textile mexicaine, et particulièrement au mois d’octobre, selon le gouvernement local. Une rencontre a ainsi été demandée avec les représentants chinois, sous le patronage de l’OMC, préalable à une discussion destinée à régler ce différend.

La rencontre devrait se tenir à Genève à la troisième semaine de novembre. En cas d’échec des discussions, une commission de règlement du conflit pourrait voir le jour. Et c’est dans ce cas précis que le Mexique pourrait se prévaloir du soutien des Etats-Unis et de l’Union européenne. Aux Etats-Unis, le National Council of Textile Organizations a d’ores et déjà fait connaitre son soutien au Mexique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com