×
96
Fashion Jobs

Tiffany & Co. : Francesco Trapani quitte le board

Publié le
today 2 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après Tiffany & Co. quelle autre destination attend Francesco Trapani ? Alors que ce dernier quitte le conseil d’administration de Tiffany & Co. quelques jours seulement après le rachat de Tiffany & Co par LVMH, pour la somme de 16,2 milliards de dollars ( 14,7 milliards d'euros), la question se pose. La curiosité est d’autant plus légitime que le manager italien a été au centre de quelques-unes des plus grandes opérations réalisées dans le luxe ces dernières années.


Tiffany & Co - archiv


Dans un avis émis le 26 novembre par la SEC, le gendarme de la Bourse américaine, on apprend que Francesco Trapani a présenté sa démission avec effet immédiat. "M.Trapani a indiqué que sa décision de démissionner n'était pas le résultat d'un désaccord avec les opérations, les politiques ou les procédures de la société, ni autres, mais qu'il se retirait dans le but de poursuivre d'autres opportunités."
 
Francesco Trapani a rejoint le joaillier américain en mars 2017 dans le cadre d’un accord avec la société d’investissement activiste Jana Partners, les deux partenaires détenant à l’époque 5,1 % de Tiffany & Co. Nommé au sein du conseil d’administration de la compagnie new-yorkaise, il a joué un rôle dans le recrutement en juillet 2017 d’Alessandro Bogliolo au poste de CEO.

Un manager, qu’il connaissait très bien puisque ce dernier a œuvré pendant seize ans au sein de Bulgari, en finissant par en devenir le directeur des opérations, sous l’égide de la famille fondatrice, à savoir les frères Paolo et Nicola Bulgari et l’arrière-petit-fils du fondateur Sotirio Bulgari, Francesco Trapani, qui pilotait la maison romaine depuis 1984.



Lorsque Bulgari est passée aux mains de LVMH en 2011 pour un total de 4,3 milliards d'euros, Alessandro Bogliolo s’est vu transféré dans une autre marque du groupe, chez Sephora, dont il a pris en charge les opérations de l’Amérique du Nord pendant un an, entre 2012 et 2013, avant de revenir en Italie pour diriger Diesel.

Quant à Francesco Trapani, il a accompagné l’intégration de Bulgari au sein de LVMH, tout en dirigeant l’activité montres et joaillerie du colosse français jusqu’en 2014. Et en continuant encore quelques années, y compris après son départ, de conseiller Bernard Arnault pour les affaires de joaillerie.
 
Francesco Trapani a intégré la même année le fonds d’investissement italien Clessidra, qui a racheté notamment Roberto Cavalli en 2015. Le manager quitte la société l’année suivante après sa tentative infructueuse de prendre le contrôle du fonds à la suite du décès soudain de son fondateur, Claudio Sposito… Avant d’atterrir chez Tiffany & Co.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com