Tod’s lance la "shoeker", nouvelle typologie de chaussure créée par Yong Bae Seok

Les grandes manœuvres se poursuivent chez Tod’s. Après le lancement du projet féminin Tod’s Factory, dont la première collection a été confiée au styliste Alessandro Dell'Acqua, et la nomination du journaliste Michele Lupi dans le nouveau rôle de Men’s Collection Visionary, le maroquinier de luxe italien s’attaque à un projet ambitieux : proposer des produits adaptés au nouveau style de vie de la société contemporaine à travers No_Code, une ligne « sans codes ».


Yong Bae Seok et Diego della Valle - ph Dominique Muret

Pour piloter ce projet, le chausseur a recruté le Coréen Yong Bae Seok, spécialisé en design industriel, qui a mis au point la « shoeker », une nouvelle typologie de chaussure présentée mercredi soir au cours d’un événement spécial à Milan, alliant le savoir-faire traditionnel de Tod’s et l’innovation technologique. Le nom, qui a été breveté, est le fruit de l’union entre shoe et sneaker.

« Pouvoir vivre sans codes… c’est un concept qui plaît à tout le monde, d’autant que nos vies n'ont plus de barrières entre loisir et travail, sphère publique et privée. L’idée de No_Code, c’est de donner la possibilité aux gens de s’habiller de manière appropriée, du matin au soir, qu’on reste chez soi ou que l’on sorte en ville ou au travail », résume le patron du groupe Tod’s, Diego della Valle, en marge de la présentation.

« Nous allons tous devenir toujours plus "shoeker". Ce modèle de chaussure représente la première étape d’un long projet, où la philosophie est de rompre avec les conventions et les barrières pour affronter ce nouveau monde en évolution », poursuit-il.

Lancée comme un projet masculin hors saison la saison dernière, la formule No_Code évolue donc autour d’une démarche plus holistique. Elle s’adressera à partir de la saison prochaine aussi bien à la femme qu’à l’homme avec des produits unisexe, où convergent innovation, technique, artisanat et qualité.


La shoeker, la chaussure à vivre tout au long de la journée proposée par le maroquinier italien - Tod's

Pesant tout juste 300 grammes avec sa semelle en caoutchouc mélangée à une autre matière qui la stabilise, et ses détails en cuir et néoprène, la shoeker/02 devrait être commercialisée dans les prochains jours, vers fin novembre. Un premier modèle shoeker /01 a été lancé et testé cette dernière saison, devenant vite le best-seller de la maison.

« La shoeker condense ce que nous faisons de mieux depuis trois générations avec un design très moderne et la composante technologique. De cette manière, le produit reste vivant ! Yong Bae Seok s’est donné plusieurs mois pour réfléchir à ce projet, en pensant au mouvement aussi, avant de le réaliser », souligne encore Diego Della Valle.

D’autres typologies d’accessoires d’avant-garde devraient être développées dans le cadre de No_Code. Après la shoeker, Yong Bae Seok compte bien inventer aussi de nouvelles typologies de sacs à dos, tel qu'il nous le confie. Au programme aussi des blousons, et autres, la ligne No_Code prévoyant d'accueillir d'autres designers.


Yong Bae Seok - Tod's

Le Coréen, diplômé en design industriel à Séoul, s’est perfectionné auprès de l’école de design IED de Turin. Il a fait ses classes chez Motorola et Pininfarina Design Center, avant de bifurquer dans la mode chez Fila Europe. Il est ensuite devenu Head of Footwear design chez Kappa, puis Head of Design des collections de sneakers de Dolce & Gabbana, tout en collaborant entre-temps pour Bally, Geox, Diesel et plus récemment Pony.

Le créateur a lancé pour l’été 2018 sa propre marque, Seok, de baskets technologiques mais accessibles (la paire est vendue 130 euros). En un an, il a séduit 50 multimarques en Corée du Sud et 45 en Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresLuxe - ChaussuresLuxe - DiversEvénementsCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER