Topshop : le magnat Leonard Green revend ses parts à Arcadia

Arcadia a racheté la participation de 25 % dans Topshop et Topman de l'investisseur américain Leonard Green & Partners. La société du magnat américain était entrée au capital en 2012 et conserve quand même la possibilité de revenir au capital s'il le souhaite.


Topshop

Cet accord de 350 millions de livres (près de 407 millions d'euros), conclu il y a sept ans, visait à faire de la chaîne de mode britannique un acteur majeur sur le marché américain. À l'époque, le groupe Arcadia valait donc environ 2 milliards de livres (2,33 milliards d'euros). Mais au cours des sept années suivantes, Arcadia a ouvert seulement une quinzaine de magasins, ce qui témoigne des problèmes plus larges connus par le groupe dans ses opérations internationales.

Leonard Green, qui possède également des parts au capital de J.Crew et de Pure Gym, a vendu sa participation pour une somme non dévoilée, tout en conservant la possibilité de la reprendre un peu plus tard.

« Ce transfert simplifie la structure de l'actionnariat de Topshop/Topman et permet au conseil d'administration d'Arcadia de se concentrer sur les options de restructuration envisagées. Leonard Green continue à soutenir l'entreprise et conserve la possibilité de racheter sa participation dans le futur », a déclré la société de capital-investissement américaine dans un communiqué de presse. 

Adam Levyn et Jonathan Sokoloff, deux administrateurs de Leonard Green, ont démissionné du conseil d'administration d'Arcadia la semaine dernière, ce qui avait éveillé la curiosité du secteur sur les intentions de la société américaine.

La rumeur enfle également sur les intentions d'Arcadia, qui souhaiterait fermer certains de ses magasins dans le cadre d'une restructuration et pourrait également conclure un accord volontaire d'entreprise (CVA). Le groupe britannique a déjà réduit la voilure à l'international, mais on ne sait pas exactement jusqu'où iront ces coupes et ce que cela signifiera pour sa marque Topshop sur le marché américain.

La société exploite près de 1 200 magasins pour ses chaînes Topshop/Topman, Miss Selfridge, Wallis, Burton, Dorothy Perkins et Evans, répartis dans 36 pays. Ses ventes à l'étranger ont chuté de près de 20 % au cours de son exercice 2017.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER