×
421
Fashion Jobs
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
HOLY FASHION GROUP
Marketing Manager (d/M/W)
CDI · KREUZLINGEN
TIFFANY & CO
Purchasing Specialist
CDI · Geneva
NAPAPIJIRI
Sales Director Northern Europe - Napapijri
CDI · STABIO
ON RUNNING
Footwear Testing Coordinator
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Inventory Controls Analyst
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Freight Planning Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Global Sales B2B System Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Head of Logistics
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Talent Business Partner Emea
CDI · ZURICH
MAMMUT
HR Business Partner (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap sd/ le (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Joop Brand Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
B2B E-Commerce Manager (Joop, Strellson, Windsor.) (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
(Junior) Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
SEA Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
Par
AFP
Publié le
3 avr. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Trois repreneurs en lice pour la part d'Hermès dans Jean Paul Gaultier

Par
AFP
Publié le
3 avr. 2011

Trois repreneurs, le groupe catalan Puig, la maison de luxe suisse Richemont et le fonds chinois Fung Capital sont en lice pour racheter la part de 45% du sellier français Hermès dans la maison de couture Jean Paul Gaultier, selon le site internet du journal Les Echos.


Jean-Paul Gaultier, Hermès
Il n'y a aucun prétendant français dans la liste des echos.fr (photo Pixel Formula)

"L'un d'eux pourrait entrer dans les prochains jours en négociations exclusives avec les propriétaires de Jean Paul Gaultier", écrivait samedi LesEchos.fr, sans préciser lequel ni dévoiler ses sources.

Le scénario de reprise diffère selon les candidats au rachat, précise le site: Fung souhaiterait "qu'Hermès conserve une part au capital du couturier", alors que "Richemont, en revanche, souhaite prendre complètement la main".

Confronté aux appétits du géant mondial du luxe LVMH, Hermès a annoncé vendredi préparer sa sortie de Jean Paul Gaultier, après avoir été approché par plusieurs acquéreurs avec lesquels il a engagé des discussions.

Le couturier Jean Paul Gaultier devrait céder parallèlement "une part marginale" des 55% qu'il détient dans le capital de sa marque, fondée il y a 29 ans, selon LesEchos.fr.

Le fonds Fung Capital est la propriété de la famille Fung, qui dirige le géant chinois de la distribution Li & Fung, basé à Hong Kong. Il vient de reprendre avec Jean-Marc Loubier le chausseur de luxe Robert Clergerie.

Le groupe catalan Puig contrôle notamment les maisons Nina Ricci et Paco Rabanne.

Le spécialiste suisse du luxe Richemont détient un portefeuille de marques horlogères et de produits de luxe très prestigieux comme Cartier, Vacheron-Constantin, Piaget, Jaeger-LeCoultre, Montblanc et Baume & Mercier.PARIS, 2 avr 2011 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.