×
118
Fashion Jobs

Trussardi passe aux mains de QuattroR

Publié le
today 13 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après des mois d'intenses négociations, la famille Trussardi a cédé la majorité de sa maison de luxe à QuattroR, un fonds d’investissement transalpin spécialisé dans « la relance et le développement de PME italiennes en phase temporaire de crise financière ». L’opération vient d’être finalisée sans que le montant de la transaction n’ait été dévoilé.


Andrea Morante (à gauche) et Francesco Conte, de QuattroR, entourent Tomaso Trussardi, au centre - DR


Dans un communiqué, les deux parties évoquent juste une augmentation de capital de 50 millions d’euros destinée « à renforcer la structure patrimoniale et financière du groupe », qui était fortement endetté. Trussardi SpA a clos 2018 avec un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros. Ses pertes s’élevaient en 2017 à 5 à 6 millions d'euros. Faute de ressources suffisantes, la société ne parvenait pas à se relancer. Avec cette opération, un accord a été passé avec les banques créancières.

QuattroR, pilotée par le président Andrea Morante et l’administrateur délégué Francesco Conte, contrôle 60 % de Trussardi, détenue jusque-là à 100 % par la holding Finos, qui était contrôlée par les frère et sœur Tomaso et Gaia Trussardi, ainsi que par leur mère, Maria Luisa Gavazzeni. Désormais, l’actionnariat a changé. Une nouvelle holding a été créée, Levriero Holding. Celle-ci, détenue à 70 % par QuattroR et à 30 % par Tomaso Trussardi, contrôle 86 % de Finos, actionnaire unique de Trussardi, les 14% restants étant aux mains de Maria Luisa Gavazzeni. C'est pourquoi, à l'arrivée, QuattroR détient environ 60 % de Trussardi.

« L’entrée de QuattroR fournira à Trussardi le support économique et financier pour mettre en œuvre le nouveau plan quinquennal du développement international avec Tomaso Trussardi qui assumera le rôle de président du conseil d’administration de la société », précise le communiqué.

Ce dernier occupait jusqu’ici le poste de CEO. L’arrière-petit-fils du gantier de luxe Dante Trussardi, fondateur de la maison en 1911 à Bergame, est l’ultime héritier à être resté actif dans la société. Sa sœur Gaia a quitté en avril le poste de directrice de la création qu'elle occupait depuis cinq années et a vendu ses parts, tandis que l’autre sœur, Beatrice, avait cédé ses parts en 2016, continuant de se concentrer sur l’activité immobilière de la famille et sur la fondation artistique Nicola Trussardi.

Un plan de relance sera présenté sous peu et un nouveau management désigné. L’objectif est de « renforcer le positionnement et la visibilité de la marque, en la relançant dans les catégories de produits qui ont rendu Trussardi reconnaissable et connue dans le monde », précise le groupe. Cette relance passera par la diversification de l’offre, en particulier dans le secteur des parfums avec le partenaire de l’entreprise sur ce segment, Gruppo Angelini.

Le groupe est présent dans 47 pays avec ses lignes de prêt-à-porter pour homme et femme Trussardi et Trussardi Jeans, et de nombreuses licences (montres, maison, parfums, lunettes, enfant, etc.). Il détient aussi à Milan le Café Trussardi et le restaurant Trussardi Alla Scalab. La marque est distribuée à travers son e-commerce, un réseau de plus de 160 magasins en Italie, Europe et Asie, ainsi que 1 800 points de vente multimarques et corners dans les grands magasins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com