×
139
Fashion Jobs
THE KOOPLES
Area Manager - Zürich And South of Germany - w/m/v
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 80 % Befristet in Spreitenbach ab Sofort
CDI · Spreitenbach
GLOBUS
Chief Sales Officer (Cso) / Mitglied Der Geschäftsleitung (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
HUGO BOSS
Key Account Manager Menswear (M/F/D) 100%
CDI · Zug
ESPRIT
Sales Associate Flex (Employé/e de Vente) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
ESPRIT
Assistant Store Manager (M/W, 100%)
CDI · Wallisellen
ESPRIT
Sales Associate (Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 100%)
CDI · Zürich
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 60 - 80%)
CDI · Lucerne
ESPRIT
Store Manager (m/f, 100%)
CDI · La Tène
ESPRIT
Sales Associate Flex (Mitarbeiter/in im Verkauf) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
CALZEDONIA
Vendeuse 30%
CDI · VEVEY
CALZEDONIA GROUP
Conseillère de Vente 30%
CDI · NYON
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 30% Lausanne
CDI · LOSANNA
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100%
CDI · LAUSANNE
CALZEDONIA
Sales Assistant 30%
CDI · BIEL
CALZEDONIA GROUP
Conseillère de Vente 20%
CDI · GENEVA
GLOBUS
Verkaufsberater:in Fashion im Bereich Premium (M/W/D)
CDI · ZURICH
ZADIG & VOLTAIRE
Store Manager - 100% - Globus Basel
CDI · BÂLE
SKECHERS RETAIL SWITZERLAND
Responsable de Boutique
CDI · LAUSANNE
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 60 % Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Store in Mels (Ekz: Pizolcenter)
CDI · MELS
ESTÉE LAUDER
Senior Mps Planner
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Project Engineer Building Infrastructure
CDI · Lachen
Par
Reuters
Publié le
9 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

UE et USA envisagent une collaboration accrue sur le climat

Par
Reuters
Publié le
9 juin 2021

L'Union européenne et les Etats-Unis devraient s'entendre lors de leur sommet prévu mardi prochain à Bruxelles sur le principe d'un renforcement de leur coopération dans la lutte contre le changement climatique, selon un projet de déclaration commune consulté par Reuters.


Reuters



Dans ce projet, qui devait être discuté mercredi par les ambassadeurs des Vingt-Sept, Washington et Bruxelles s'engagent à mettre en oeuvre des partenariats internationaux avant les négociations sur le climat prévues en novembre, dans le cadre de la COP26 à Glasgow, où ils espèrent convaincre d'autres pays de se montrer plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le sommet du 15 juin, qui sera consacré à des dossiers allant du commerce à la pandémie de COVID-19, réunira le président américain Joe Biden, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel.

Le projet de déclaration commune a également identifié des secteurs clés où les deux parties peuvent s'entendre pour limiter les effets du changement climatique.
"Nous avons l'intention de nous coordonner étroitement pour promouvoir des mesures climatiques robustes, lutter contre le risque de 'fuite carbone', coopérer dans la finance durable, notamment en fournissant au secteur privé des outils et des instruments accessibles", a-t-il déclaré.

La fuite de carbone, que l'UE s'est engagée à combattre, est une situation dans laquelle une entreprise, pour échapper aux coûts liés aux politiques climatiques, déplace sa production dans un pays appliquant des règles moins strictes en matière de limitation des émissions.

La Commission européenne envisage d'imposer une taxe carbone sur les importations de produits comme l'acier, le ciment et l'électricité, selon un projet distinct consulté par Reuters la semaine dernière.

L'exécutif européen a toutefois laissé entendre que les pays dont les normes environnementales correspondent à celles de l'UE pourraient être exemptés de cette taxe.

Prenant le contre-pied de Donald Trump, son prédécesseur à la Maison blanche, Joe Biden a déclaré en avril que les Etats-Unis allaient réduire de moitié leurs émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2030 par rapport au niveau de 2005.
L'UE de son côté dévoilera le mois prochain un ensemble de mesures pour le climat destinées à réduire ses émissions nettes de GES d'au moins 55% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

Le projet de déclaration commune indique également que les deux parties vont accroître leurs efforts pour amener les pays riches à atteindre leur objectif de débloquer au moins 100 milliards de dollars en faveur des pays les plus pauvres pour les permettre de réduire leurs émissions de CO2 et à s'adapter aux effets du changement climatique.

BRUXELLES (Reuters) - Version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.

Tags :
Autres
Industrie