Valentino racheté par la famille régnante du Qatar

Le groupe de luxe italien Valentino Fashion Group (VFG) a été cédé à Mayhoola for Investments S.P.C, société détenue par le premier investisseur privé du Qatar, annonce-t-il dans un communiqué. Le montant de l’opération, qui n’a pas été dévoilé, s’élèverait à un peu plus de 700 millions d’euros selon la presse italienne. La transaction a été réalisée entre cette société appartenant à la famille royale du Qatar et Red & Black, société détenue à 80% par le fonds d’investissement britannique Permira et à 20% par la famille Marzotto, qui avait été créée après l’acquisition de VFG pour réorganiser le groupe en séparant la gestion des marques italiennes de celle allemande Hugo Boss.


Campagne automne-hiver 2012/2013 (via valentino.com)


A travers cette acquisition, le Qatar prend le contrôle de la griffe Valentino fondée par Valentino Garavani au début des années 1960 et de la licence M Missoni, la ligne jeune de Missoni. L’autre marque gérée par VFG, MCS Marlboro Classics, ne fait pas partie du périmètre de cette cession. Elle restera au sein de Red & Black, qui conserve également la majorité des parts de Hugo Boss, précise le groupe.

Depuis son rachat par Permira en 2007 et l’arrivée fin 2008 à la direction créative de Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli, la griffe de prêt-à-porter pour homme et femme Valentino a trouvé une nouvelle impulsion. Le duo a effectué un beau travail, salué à l’unanimité par la presse italienne. "En dépit d’un marché du luxe oscillant, l’entreprise a toujours œuvré avec une grande intensité et une orientation à long terme, finalisée à exploiter totalement les grandes potentialités de la marque. Ce travail a débouché sur une sensible hausse du chiffre d’affaires, qui a progressé de 60% de 2009 à 2012", souligne le patron de Valentino Fashion Group, Stefano Sassi. En 2011, le groupe VFG a enregistré un chiffre d’affaires de 540,4 millions d’euros, dont 322 millions ont été réalisés par la marque Valentino.


Pierpaolo Piccioli et Maria Grazia Chiuri, directeurs créatifs de Valentino

"Nous avons été frappés par le travail effectué ces dernières années par Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli et par tout le management guidé par Stefano Sassi. Par leur capacité à conjuguer l’esthétique et les valeurs définies par le fondateur Valentino Garavani avec une vision contemporaine et sophistiquée, qui ont rendu la marque extrêmement actuelle, avec un grand potentiel de développement", commente un représentant de Mayhoola. L’objectif de ce nouvel investisseur est de soutenir le management "afin d’atteindre la pleine valorisation des perspectives de cette marque magnifique".

Déjà actif dans l’univers du luxe à travers plusieurs participations, le Qatar affiche ses ambitions pour ce secteur qui reste de fait l’un des plus rentables aujourd’hui: "Nous croyons que Valentino soit la base de départ idéale pour créer une ample présence dans le secteur du luxe", affirme ainsi l’investisseur qatari dans le communiqué.

En avril dernier, le Qatar, à travers diverses entités, qui possède notamment plusieurs hôtels prestigieux et les grands magasins londoniens Harrods, a pris 5,19% du capital du joaillier américain Tiffany & Co. Le mois précédent, il est entré à hauteur de 1,03% dans le capital du groupe français de luxe LVMH, tandis que groupe Qatar Luxury Group s’est emparé en février de 85,73% du maroquinier français Le Tanneur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - DiversCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER