×
96
Fashion Jobs

Versace ou le nouveau style espion

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 13 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les invités du dernier défilé Versace ont reçu un dossier en papier kraft tamponné « Confidentiel », type FBI ou Stasi. À l'intérieur, un carton d'invitation aux allures de télégramme conviait le public au premier défilé masculin de Versace depuis l'année dernière - depuis que la marque italienne a été rachetée pour la modique somme de deux milliards d'euros par le groupe américain Michael Kors, qui vient de se rebaptiser sous le nom de Capri.


Versace - Automne-hiver 2019 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula

 
Versace avait déjà présenté une pré-collection admirée à New York devant ses nouveaux propriétaires. Et pourtant, John Idol, le PDG de Capri, n'avait pas assisté à l'événement.

Au bout du compte, l'imagerie d'espionnage était assez peu présente dans le défilé malgré l'invitation et on n'a pas vu James Bond arpenter le podium - en revanche, des femmes fatales étranges ont fait leur apparition : Kaia Gerber, Bella Hadid et Emily Ratajkowski ont participé à ce défilé mixte. Bella portait une doudoune et une robe mini noire, maintenue par des chaînes Medusa dorées, et Emily ressemblait à une veuve sensuelle dans sa tenue en lingerie entièrement noire.

Pour l'homme : une garde-robe moderne et audacieuse, offrant de multiples options. Des costumes à carreaux prince-de-galles gris pâle, portés avec de grosses baskets blanches, un manteau de fourrure imprimé guépard, porté par un mannequin dont les cheveux étaient teints de la même couleur, ou encore un caban superbe en gros pied de poule. En un mot, le tailleur traditionnel subverti avec panache.

« Ce que je voulais montrer dans cette collection, ce sont les différentes facettes d'un homme qui, comme tout le monde, s'habille selon l'occasion et gagne en audace au fil du temps. Si je devais trouver un mot qui définit les hommes d'aujourd'hui, ce serait : audacieux », explique Donatella Versace dans son communiqué de presse publié avant le défilé.

Si en ce moment l'actualité européenne est dominée par les manifestations des gilets jaunes, Donatella a choisi de présenter une demi-douzaine de looks jaune canari, d'une doudoune très « bonhomme Michelin » jusqu'à ce magnifique pardessus digne d'une rock star, en passant par un duffle-coat géant à poches plaquées contrastées.


Versace - Automne-hiver 2019 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula

 
À la fin, Donatella est sortie pour saluer le public, habillée d'un pantalon patte d'éléphant très ajusté, et d'un haut en soie imprimée du même motif de harnais en cuir - effet bondage - qu'on avait pu voir sur plusieurs tenues du défilé.

Les coulisses étaient strictement inaccessibles après le défilé - même si Donatella était incontestablement d'humeur exubérante, tout comme son défilé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com