Vogue remet en selle Kate Moss

Le PARIS, 6 déc 2005 (AFP) - Le magazine Vogue, édition Paris, remet en selle le mannequin Kate Moss mis en cause pour avoir consommé de la cocaïne, en lui consacrant sa couverture et une soixantaine de pages dans son dernier numéro.


Couverture Vogue n° 863

" - top model du siècle n'est peut-être pas une fille modèle, elle n'en reste pas moins, pour les femmes comme pour les créateurs, la plus inspirante des égéries", estime dans l'édito Carine Roitfeld, rédactrice en chef de Vogue Paris.

Datée décembre/janvier, la dernière livraison du magazine est proposée avec quatre couvertures différentes repésentant Kate Moss sur le thème de la "Belle et la Bête", le film de Jean Cocteau.

Pour François-Henri Pinault, président du directoire de PPR (Gucci, Printemps, Redoute, Fnac...), interrogé par Vogue, "si on utilise Kate Moss, comme symbole de liberté et de transgression, on doit se montrer honnête et ne pas s'étonner qu'elle soit transgressive dans sa vie privée".

Vogue publie également une enquête au vitriol dénonçant les tabloïds britanniques "qui dévorent ceux qu'ils adorent".

Malgré plusieurs contrats publicitaires annulés à la suite de la révélation de sa toxicomanie, Kate Moss, qui suit une cure de désintoxication, a annoncé récemment son retour "plus forte que jamais", dans un entretien publié par l'hebdomadaire italien l'Espresso.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversMédias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER