Who's Next revoit son organisation commerciale

Ce jeudi soir, à la veille du salon français Who’s Next, l’organisateur WSN Développement, a annoncé une réorganisation importante de son service commercial. Sophie Guyot, responsable de la commercialisation de l’ensemble des espaces de mode féminine, arrête sa collaboration avec l’espace Ready-to-Wear (ex-Private), ainsi qu'avec le salon Paris-sur-Mode, salon de deuxième session des Tuileries, qui se tient lors des fashion weeks féminines sur la place de Paris.

L'espace Fame (photo Pixel Formula)

Elle reste en revanche en charge de l’univers Fame, espace le plus mode du salon et historiquement structurant à Who’s Next. Le communiqué précise qu’elle continuera à y assurer la sélection des marques présentées, en précisant qu’elle est associée à cet événement depuis 2001.

La commercialisation des espaces Ready-to-Wear et Paris sur Mode est confiée à Camille Descollonges. Celle-ci n’est pas une inconnue dans l’univers Who’s Next. Elle était entrée en 2002 chez l’organisateur français de salons de mode en tant que responsable commerciale de la mode urbaine.

En 2008, elle avait rejoint l’équipe du e-commerçant Brandalley en tant que responsable du pôle denim-sport-sportswear. "En 6 ans, Camille y a développé l’offre mode du site avec le référencement de marques comme Nike, Guess, Lacoste, Pepe Jeans ou Desigual", souligne l’organisateur de salons.

Elle intégrera donc WSN Développement à la fin de l’été 2014 comme directrice commerciale pour superviser la commercialisation des espaces Ready-to-Wear et Paris-sur-Mode.

De son côté, Sylvie Pourrat conserve la direction de l’offre accessoires de Who’s Next et du salon Première Classe. Elle accueille dans son équipe une nouvelle recrue au poste de responsable commerciale, secteur bijou et textile. En l’occurrence Stéphanie Badet, ex-Eurovet. Celle-ci a pendant plusieurs années travaillé sur le salon Intersélection. Et aussi sur le salon de fast fashion Sixty Days qu’avaient lancé ensemble Eurovet... et WSN Développement.

Derrière ces changements d’organisation et de responsables, c’est en fait une vaste réflexion qu’a entamée la direction de Who’s Next sur certains secteurs. De fait, depuis la reprise de Prêt-à-Porter Paris il y a trois ans, WSN Développement a eu du mal, de notoriété publique, à appréhender des secteurs qui n’étaient pas dans ses gênes. Différentes expériences ont été tentées qui n’ont pas forcément convaincu, même si elles n’ont pas fait fuir en masse les exposants concernés.

"Aujourd’hui, mais il a fallu apprendre, souligne le cofondateur de Who’s Next, Xavier Clergerie, il faut aborder différents secteurs en pensant marchés et cibles plus que produits. Les acteurs de certains de ces marchés, qu’ils soient marques ou détaillants, ne pensent pas comme les acteurs attachés à Fame. Il faut leur parler autrement, travailler sur un autre marketing de communication".

Le dirigeant n’estime pas pour autant avoir perdu du temps depuis le rachat de Prêt-à-Porter Paris. "L’évolution, on la comprend petit à petit, et il n’y a pas de modèle sur ces questions".

Et de relever : "Aujourd’hui, un salon n’est pas un lieu à but unique. Il y a des exposants qui viennent vendre à des détaillants, d’autres ou d’ailleurs les mêmes, à la recherche d’agents, notamment sur l’étranger, d’autres encore qui s’en servent comme élément de communication. C’est la tâche de Camille de mettre en place une stratégie pour répondre à ces multiples besoins".

Selon Xavier Clergerie, cela pourrait même aller jusqu’à inventer pour ceux qui le désireraient de nouveaux concepts de présentation qui sortent du cadre du stand traditionnel.

Celui-ci n’a pas abandonné non plus le secteur masculin. "Si, dans la partie urbaine, beaucoup de marques sont mixtes aujourd’hui ou même seulement féminines, nous allons retravailler aussi le masculin pour les prochaines sessions, notamment pour janvier".

Xavier Clergerie entend aussi faire bouger Paris-sur-Mode et les salons de deuxième session. WSN Développement recherche toujours des lieux plus grands que le terrain occupé aux Tuileries pour développer la manifestation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER