×
120
Fashion Jobs
THE KOOPLES
Area Manager - Zürich And South of Germany - w/m/v
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 80 % Befristet in Spreitenbach ab Sofort
CDI · Spreitenbach
GLOBUS
Chief Sales Officer (Cso) / Mitglied Der Geschäftsleitung (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
HUGO BOSS
Key Account Manager Menswear (M/F/D) 100%
CDI · Zug
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Earned / Owned Media Executive Switzerland (6 Months Contract)
CDD · Zürich
ESTÉE LAUDER
Clinique Beauty Counter Consultant 80% (Befristet 3-6 Monate) in Globus Bern
CDI · Bern
HERMES
Stage en Ressources Humaines
Stage · GENÈVE
MORGAN
un(e) Stagiaire Assistant(e) Commercial(e) et Marketing 4 à 6 Mois
Stage · GENÈVE
ESPRIT
Sales Associate Flex (Employé/e de Vente, m/f)
CDI · Carouge
JOLLY JUNGLE
Stage en Marketing Digital & Ventes
Stage · LAUSANNE
JOLLY JUNGLE
Stagiaire en Développement E-Commerce
Stage · LAUSANNE
JOLLY JUNGLE
Stagiaire en Développement E-Commerce
Stage · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Techniker Gebäudeinfrastruktur
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Teamleader im Bereich Picking & Vas (Value Added Services)
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Supervisor Technik
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Linienführer/Innen
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Bobbi Brown Counter Manager Luzern 80-100%
CDI · Lucerne
ESTÉE LAUDER
Store Manager Freestanding Store Mac Zürich 80-100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Senior Process Manager - Trend
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
m.a.c Retail-Make-up Artist 60% Manor Emmen
CDI · Emmen
ESTÉE LAUDER
Vas Planning & Preparation Lead
CDI · Lachen
Par
Les echos
Publié le
2 mars 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas lesté par le rachat de Reebok et la prochaine Coupe du Monde

Par
Les echos
Publié le
2 mars 2006

Le deuxième équipementier sportif mondial a enregistré une perte de 4 millions d'euro au quatrième trimestre.


Campagne publicitaire Adidas 2005

Adidas avait réservé une relative mauvaise surprise au marché aujourd'hui, qui, on le sait, les apprécie peu. Résultat : le titre affichait une perte de 3,5 % à la Bourse de Francfort en fin de matinée.

Lesté par le rachat de l'américain Reebok et l'accroissement de ses dépenses marketing - prochaine Coupe du monde de football oblige, le deuxième équipementier sportif du monde a achevé son quatrième trimestre sur une perte nette de 4 millions d'euro.

Sur la période, les ventes ont augmenté de 27 % à 1,521 milliard d'euro, et la marge brute a augmenté de 26 % à 716 millions d'euro - mais le taux de marge s'est dégradé de 0,6 point à 47,1 %.

Sur l'ensemble de 2005, le profit net de la marque aux trois bandes progresse tout de même de 21, 8% à 383 millions d'euro - sans toutefois atteindre les 392,5 millions d'euro prévus par les analystes - pour un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu à 6,636 milliards d'euro.

Le groupe allemand a également fait progresser sa rentabilité plus fortement que prévu : son résultat opérationnel a crû de 21,1 % à 707 millions d'euro.

Le challenger de Nike table aujourd'hui sur un impact positif de l'intégration de Reebok sur ses comptes. Mais les investisseurs s'interrogent surtout sur les investissements qui seront nécessaires pour revitaliser une marque en déclin, dont le carnet de commandes a terminé l'année sur une baisse globale de 22 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Les Echos