×
83
Fashion Jobs

ApoT.Care : nouvel acteur de la dermo-cosmétique de luxe

Publié le
today 15 avr. 2009
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Créer une marque qui réponde aux critères d’exigence de son fondateur. Qui combine le « meilleur de la nature et le meilleur de la science ». Tel était le rêve d'Antoine Le Galloudec. Le voici devenu réalité avec ApoT.Care et sa gamme anti-âge.


Crème visage ApoT.Care 2009

Après deux années de R&D autour de trois actifs sélectionnés en amont par ses soins (l'acide hyaluronique, hydratation ; l’astaxanthine, antioxydant ; la NAC, cicatrisant), le laboratoire CRB présente une formule unique, brevetée : le Complexe NAC-A.

« Comment faire une gamme avec une vraie efficacité, qui respecte la peau, sans agressivité ? C’était la question de départ. Or, les cellules souches de l’œil et de la peau sont les mêmes et le renouvellement cellulaire est très similaire. Je tenais à réussir l’association de ces trois actifs, et créer un complexe stable. D’autant que les actifs utilisés en ophtalmologie commencent à l’être aussi en dermatologie. D’où l’idée de puiser dans les secrets de l’ophtalmologie pour créer cette marque dermo-cosmétique de luxe », affirme cet ex-L’Oréalien qui définit sa cible de 25 à 99 ans.

Naissent quatre produits, idéaux pour les peaux très sensibles, à la texture aussi soyeuse que légère : une crème, un sérum, un contour regard et un complément alimentaire.

Avec son esprit trait d’union entre le médical et le luxe, le packaging est sobre, élégant. Ponctué d’or, de blanc, d’argent, il joue l’effet acier et la transparence. Distribué au Bon Marché depuis le 2 avril dernier, ApoT.Care investit également les hôtels de luxe, car Antoine Le Galloudec tient à tisser « un réseau de qualité, très sélectif », à l’image de sa marque.

Dans un premier temps, le but est de tester le marché en écoulant 100 000 pièces par produit sur la France et l’Europe, où ApoT.Care compte développer au moins un à deux points de vente dans chaque pays d’ici à 2010. Des pourparlers avec des distributeurs sont en cours au Moyen-Orient et en Asie.

Dans un second temps, Antoine Le Galloudec songe à approcher Sephora.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com