×
205
Fashion Jobs
GLOBUS
Buyer Menswear (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
ESTÉE LAUDER
District Manager Sales 100% Switzerland
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Third Party Manufacturing Procurement Manager
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
HR Generalist Switzerland
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Product & Trade Marketing Executive - Luxury Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
District Manager Sales 60%
CDI · Zürich
HUGO BOSS
Junior Product Manager Textile Licenses (f/m/d)
CDI · Zug
HUGO BOSS
Brand Development Manager
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HIGHSNOBIETY
Sales Assistant / Client Advisor (Zurich Airport - Pop-up Store) (f/m/d)
CDD · ZÜRICH
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 15-20% Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Outlet Store in Murgenthal
CDI · MURGENTHAL
ESTÉE LAUDER
Logistics Administration Specialist Scm
CDI · Lachen
ETAM LINGERIE
Hôte(Sse) de Vente Temps Partiel 8h
CDI · NYON
GLOBUS
Einsatzplaner:in/Workforce Management (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
VILEBREQUIN
un(e) Stagiaire Département Strategic Planning-Merchandising
Stage · PLAN-LES-OUATES
ESTÉE LAUDER
la Mer Sales Development Expert 100% Switzerland / Zürich
CDI · Zürich
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
3 avr. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balmain choisit son nouveau PDG, Massimo Piombini

Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
3 avr. 2017

Balmain a nommé Massimo Piombini au poste de PDG, neuf mois après l'acquisition de la Maison française par Mayhoola for Investments, un véhicule d'investissement contrôlé par la famille royale du Qatar.

Massimo Piombini, nouveau PDG de Balmain - Archiv


Massimo Piombini officiait jusqu'à maintenant chez Valentino, une Maison qui fait aussi partie du portefeuille de Mayhoola. Ce dernier a racheté Balmain pour 500 millions d'euros en juin 2016.

Il remplace Emmanuel Diemoz, qui quitte « l'entreprise après plusieurs années de direction exemplaire », selon un communiqué de presse de la Maison. Massimo Piombini, qui était déjà membre du Conseil d'administration de Balmain International, était directeur commercial monde chez Valentino depuis 2008.

« Je suis très touché par cette opportunité qui m'est donnée de faire partie de l'équipe Balmain, alors que la marque devient un leader mondial sur le marché des articles de luxe », a ainsi déclaré Massimo Piombini. « Olivier Rousteing, le directeur créatif de Balmain, a instillé une remarquable passion dans la Maison, supervisant la création d'un esprit et d'une silhouette unique et reconnaissable, tout en restant concentré sur sa mission qui consiste à répondre aux besoins et désirs d'une génération nouvelle et diverse. J'ai hâte de travailler étroitement avec lui et le reste de la famille Balmain, en aidant à construire cette vision avec cohérence et à réaliser l'important potentiel de la Maison, pour permettre une croissance future impressionnante. »
 
Les observateurs prévoient que Massimo Piombini portera ses efforts sur le développement de l'offre d'accessoires, une catégorie où Balmain n'a jamais été un acteur d'importance, malgré le succès critique d'Olivier Rousteing.

« Il s'agit assurément d'un moment passionnant pour Balmain », a pour sa part ajouté Olivier Rousteing. « Il est évident qu'avec l'arrivée de Massimo, la Maison dispose de tous les ingrédients nécessaires pour faire face aux nouvelles aventures et défis qui nous attendent. J'ai hâte de travailler avec lui au cours des semaines, mois et années à venir. Aujourd'hui, bien sûr, l'ensemble de l'équipe Balmain voudrait aussi reconnaître à quel point nous sommes redevables à notre PDG sortant, Emmanuel Diemoz. »
 
Emmanuel Diemoz a rejoint Balmain en 2000 et a étroitement travaillé avec l'ancien président du Conseil, Alain Hivelin, pour former un duo qui est à l'origine de la forte croissance de Balmain dans la période récente. En 1945, trois ans après avoir rejoint l'armée pendant la Seconde Guerre Mondiale, Pierre Balmain a créé sa Maison éponyme. Connu pour son sens obscur de l'élégance, il a créé le manteau de fourrure noir que la chanteuse existentialiste Juliette Gréco portait lors de son mariage. Après sa mort en 1982, la Maison a connu un lent déclin, avant de connaître un renouveau grâce l'arrivée de Christophe Decarnin en 2006, dont les fantaisies rock ont été applaudies par les critiques, jusqu'à son départ en 2011, apparemment en raison d'une dépression. Son successeur, Olivier Rousteing, a fait de Balmain un label à la mode, qui a donné lieu à un véritable culte grâce à une esthétique glam et super sexy. Beyoncé, Rihanna et Jennifer Lopez comptent parmi ses fans.
 
C'est précisément ce qui a attiré les Qataris. Mayhoola est connu pour ne pas hésiter à mettre la main au portefeuille pour acquérir les marques qui l'intéressent. En juillet 2012, le fonds a ainsi déboursé 700 millions d'euros pour racheter Valentino, soit 31,5 fois son EBITDA et 3,5 fois ses ventes. Après un investissement massif de 100 millions par an, Valentino réalise aujourd'hui plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires, grâce notamment à Stefano Sassi, son PDG hautement respecté, et donc ancien patron de Massimo Piombini.
 
On ne sait pas à qui Massimo Piombini rendra compte, ce qui ne devrait pas être une surprise dans la mesure où Stefano Sassi lui-même n'a jamais confié cette information à la presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com