×
105
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Carrefour et Tex se convertissent aux "collabs"

Publié le
today 25 mars 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Comment se replacer dans la course en habillement face à la concurrence des enseignes d'habillement à petits prix ? C'est sur le terrain de la mode et de l'image que Carrefour a décidé d'ancrer la nouvelle stratégie de sa marque textile propre. Pour faire parler de Tex et lui donner une nouvelle impulsion, l'enseigne d'hypermarchés a décidé à son tour d'utiliser l'outil des « collabs ». Et elle veut frapper fort chaque saison.

Visuel printemps-été 15 Kenzo Takada - Tex.


A l'image de Monoprix sur de plus petites surfaces en centre-ville ou de certains grands distributeurs anglo-saxons, Carrefour va donc faire à son tour appel à des créateurs. Si le premier sera Kenzo Takada, avec une collection familiale mode et décoration qui sera présentée en mai, l'enseigne ne s'arrêtera pas là et compte installer chaque saison un dispositif d'une ampleur similaire.

Un stratégie sur le long terme donc, mise en place avec l'agence 19/03, spécialiste des mariages créateurs-marques ou créateurs-distributeurs. Mais aussi une stratégie ambitieuse, puisque la première de ces « collabs » comprend 200 modèles sans compter les déclinaisons coloris.

Ambitieuse également parce que la capsule Kenzo Takada pour Tex sera distribuée dans plus de 200 hypers, avec des sélections plus ou moins importantes, mais aussi parce qu'elle fera l'objet d'un dispositif média d'envergure, avec une campagne télévisée notamment.

Créer de l'événement sur un laps de temps assez court autour d'une édition limitée de créateur renommé est une démarche nouvelle pour Carrefour. Cela doit permettre d'inscrire Tex dans un univers plus mode donc, mais aussi plus qualitatif dans la tête du consommateur avec des matières que la marque n'utilise pas pour ses collections habituelles comme la soie ou le cuir, à un prix moyen un peu supérieur : entre 50 et 100 euros.

L'objectif est simple : parvenir à recruter une nouvelle clientèle, notamment de mères de famille, qui se tournent plutôt vers les enseignes spécialistes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com