×
117
Fashion Jobs

Charles Jourdan revient sous les projecteurs

Publié le
today 21 juil. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bonne nouvelle pour les passionnés de chaussures. L’emblématique marque de souliers de luxe Charles Jourdan effectue son come-back. Après bien des déboires, le chausseur de luxe français, racheté en 2008 par Groupe Royer, ouvre ce lundi un magasin amiral de 130 m² au cœur de Paris, au numéro 7 de la place de la Madeleine, sur cette même place où fut inaugurée une boutique Charles Jourdan en 1957.

Charles Jourdan va reproposer certains de ses modèles iconiques - FashionNetwork (ph DM)


Après une première tentative de relance infructueuse, le spécialiste de la chaussure sous licence, propriétaire entre autres de Kickers, avait jeté l’éponge en 2013, en cédant l’année suivante le site de production de Charles Jourdan de Romans-sur-Isère. La marque avait cessé d’exister, sauf au Japon, où elle était encore commercialisée sous licence par Itochu. Elle se relance aujourd’hui sur le marché avec un nouveau projet.

« Il a fallu laisser passer un peu de temps pour faire table rase, afin de travailler sur une page blanche et repartir sur quelques chose de nouveau. Cela fait presque deux ans que nous planchons sur ce projet qui a nécessité d’importants investissements », explique à FashionNetwork.com le directeur général, Jean-François Ferrandiz, arrivé à la tête de la marque fin 2014.

« On a une marque exceptionnelle avec un potentiel incroyable », souligne-t-il encore. L’idée est de rendre plus accessible la célèbre griffe, qui reste un mythe dans l’imaginaire collectif avec ses escarpins aux cambrures parfaites. Connu pour ses modèles très habillés, le label mise désormais sur un positionnement moyen-haut de gamme « très agressif ».

« Le prix moyen en magasin se situera sous les 400 euros, soit 40 % moins cher par rapport à ce qui se pratiquait autrefois. Nos collections sont un peu moins axées sur le soir et davantage sur la chaussure de ville au quotidien », poursuit le directeur général, en précisant que les anciennes boutiques ont été fermées car « leur standard ne correspondait plus au nouveau positionnement ».

Le showroom attenant à la boutique de place de la Madeleine est déjà actif. La conception des modèles est assurée par une équipe interne, un studio composé de trois personnes, qui a repris notamment certains modèles iconiques.

Un modèle de bottines pour l'hiver - Charles Jourdan


La production est pour l’instant assurée par un fabricant espagnol en charge de la collection Femme. Sont proposés aussi des accessoires en maroquinerie. La ligne masculine est quant à elle en phase de test.

Le Groupe Royer souhaite se concentrer sur la partie chaussures en interne, tandis que d’éventuelles diversifications, comme l’habillement, devraient se développer sous licence. Ainsi, une ligne de chaussures sportives devrait voir le jour avec une production made in France auprès de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure.

L’expansion retail devrait se développer pour sa part via les franchises. Le groupe est en discussion pour ouvrir une boutique à Shanghai avec un partenaire local.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com