×
83
Fashion Jobs

Emmanuel Lohéac: "Développer Pull-In en Amérique du Nord et Orage en Europe"

Publié le
today 6 avr. 2012
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Emmanuel Lohéac a fondé Pull-In en 2000. Il revient sur la fusion entre la marque française, spécialiste du sous-vêtement, et Coalision, la société québecoise propriétaire des marques Lolë et Orage et dirigée par Bernard Mariette. Il dirige le nouveau pôle Sport Action du groupe avec Pull-In et le spécialiste du ski Orage.


Emmanuel Lohéac, fondateur de Pull-In. Photo Pull-In
Fashionmag: Quel est l’accord entre Pull-in et Coalision et qu’est-ce qui a rapproché les deux entités ?
Emmanuel Lohéac: C’est une fusion par échange de participations entre les deux sociétés, je reste majoritaire dans Pull-In et prend une part minoritaire dans Coalision. J’entre d'ailleurs au board. En fait, nous sommes amis depuis longtemps avec Bernard Mariette, patron de Coalision. Nous échangeons depuis des années sur le marché et nos entreprises. Chez Pull-In, nous recherchions un partenaire pour nous aider à nous développer sur le marché nord-américain. Après nos premiers pas, nous devions mieux structurer l’activité là-bas, mais nous n’avions pas forcément l’envie de dupliquer ce que nous avons mis dix ans à réaliser sur le marché européen. Avec Coalision, nous étions en adéquation sur l’image, la philosophie et la qualité de produits. Et ses marques sont déjà ultra présentes et disposent d’agents, d’équipes et de structures logistiques. De leur côté avec Orage, ils avaient une filiale, mais elle n’a pas trop fonctionné. Les deux marques sont complémentaires. Je vais prendre la direction mondiale de ce pôle Action Sport avec plus de 70 personnes entre Hossegor, les boutiques et l’équipe Orage.

FM: Quelle était la situation des marques avant la fusion et quelles sont vos ambitions ?
EL: Pull-In compte 20 boutiques dont une à New York et une à Las Vegas ainsi que trois magasins exploités par notre distributeur en Chine. La marque réalise 17 millions de chiffre d’affaires avec 1500 points de vente en Europe dont 700 en France. Coalision travaille avec 300 points de vente en Amérique du Nord. Orage a 25 ans et s’est concentrée sur le marché nord-américain. Elle est très bien établie, notamment au Québec. Par contre en Europe, elle réalise moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires. Nous pensons qu’il y a une cohérence à proposer la marque à nos clients, notamment les 300 enseignes dans les Alpes. Le chiffre d’affaires pourrait rapidement atteindre 8 à 10 millions d’euros. Concernant Pull-In, nous avons 250 points de vente actuellement en Amérique du Nord et le marché représente 7% des ventes de la marque, mais nous visons les 1 000 magasins dans un an.

FM: Mais pensez-vous intégrer d’autres marques dans ce pôle Sport Action ?
EL: Il peut y avoir des acquisitions de marques répondant à notre univers dans les années à venir. Mais pour l’instant nous sommes en train de finaliser des accords pour entrer sur les marchés d’Europe du Sud et d’Amérique du Sud. Et sur les marchés existants nous allons pouvoir exploiter les réseaux les plus performants. Par exemple, Orage s’appuie sur un très bon partenaire au Japon qui devrait bénéficier à Pull-In. Pour Pull-In nous maintenons notre rythme de quatre ouvertures de boutiques par an en Europe. Les prochaines seront sur Lyon, Montpellier et Chamonix.

FM: Et quels sont les développements que vous envisagez ?
EL: Pour bien marquer l’entente entre les deux marques, les équipes travaillent sur une collaboration. L’autre défi est de développer une ligne estivale, plus streetwear, pour Orage, qui n’a actuellement qu’une collection annuelle pour l’hiver. Pour Pull-In nous abordons le marché américain avec l’offre de sous-vêtements sur un réseau Action Sports beaucoup plus puissant qu’en Europe. Nous avons une carte à jouer sur le hockey sur glace. Nous arrivons aussi directement avec notre ligne Mademoiselle qui est distribuée depuis ce printemps en Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com