×
91
Fashion Jobs
1.2.3
Area Manager
CDI · LAUSANNE
INTIMISSIMI
Junior District Manager
CDI · LOSANNA
SEVEN FOR ALL MANKIND
Senior Merchandise Planner
CDI · MENDRISIO
ZOÉ DROCOURT GMBH
Area Manager Switzerland - Luxury (m/f)
CDI · GENÈVE
OTTICA BELOTTI SA
Responsabile Marketing e Comunicazione Retail
CDI · ARBEDO-CASTIONE
HUGO BOSS
Visual Merchandising Manager - Poland / Eastern Europe (Based in Warsaw)
CDI · Warsaw
MAJE
Store Manager - Globus Glattzentrum
CDI · WALLISELLEN
INTIMISSIMI
Conseillère de Vente 30%
CDI · GENF
VILEBREQUIN
Store Manager
CDI · ZURICH
CL CHANTELLE LINGERIE - CHANTELLE / PASSIONATA / CHANTAL THOMASS
Trade Marketing & Customer Service Assistant (80%) Per Sofort
CDI · ZURICH
BRUNELLO CUCINELLI
Verkaufsberater/in - Herrenabteilung
CDI · ZURICH
SIDLER SA
Client Advisor / Luxury Brand / Geneva
CDI · GINEVRA
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Verkäufer(in) - 28 Stunden - Glattzentrum Zürich - M/F/D H/F
CDI · ZÜRICH
SIDLER SA
Store Manager / German Speaking / Luxury Brand / Lugano
CDI · LUGANO
PHILIPP PLEIN
Junior Graphic & Textile Designer
CDI · LUGANO
CH CAROLINA HERRERA
Sales Assistant
CDD · GENÈVE
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Store Manager Mit Sprachkenntnissen in Französisch -42,5 Stunden- Globus Glattzentrum -M/F/D H/F
CDI · WALLISELLEN
LA GARDE-ROBE LGR
Media Direction Artistique
Stage · GENÈVE
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Verkäufer(in) - 10 Stunden - Jelmoli Zürich - M/F/D H/F
CDI · ZÜRICH
MORGAN
Conseiller (Ère) de Vente Expérimenté (e) 20% à 40%
CDI · NYON
MORGAN
Conseiller (Ère) de Vente Expérimenté (e) 50% à 80%
CDI · LAUSANNE
APM MONACO
Sales Associate
CDI · ZURICH

Estée Lauder renforce sa présence dans les soins capillaires

Par
Les echos
Publié le
today 11 juil. 2007
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le leader américain des cosmétiques va acheter Ojon Corp., une jeune société canadienne spécialisée dans les soins pour les cheveux. Avec cette opération, Estée Lauder cherche à diversifier son portefeuille d'activités.



Estée Lauder campagne publicitaire 2007


Le groupe Estée Lauder, qui compte notamment Clinique parmi ses marques, s'apprête à acheter Ojon Corp., une société canadienne de soins pour les cheveux, basée dans l'Ontario, et qui présente une particularité : ses produits sont fabriqués à partir d'huile de palme récoltée dans les forêts tropicales d'Amérique centrale. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.


A travers cette opération, le numéro un américain des cosmétiques cherche avant tout à diversifier son portefeuille d'activités. Parmi les 4 divisions (parfums, maquillage, soins et cheveux) de la société, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 6,46 milliards de dollars (4,72 milliards d'euros) l'an dernier, celui des soins pour cheveux est le moins important, « mais celui qui progresse le plus rapidement », précise l'entreprise.


Au troisième trimestre, les ventes de ce secteur ont ainsi augmenté de 21 %, à 97,1 millions de dollars. Alors que celles liées au maquillage, la principale division d'Estée Lauder, ont vu leur hausse limitée à 6,9 % sur la même période, à 678,4 millions. Le chiffre d'affaires des parfums a, quant à lui, reculé de 2,5 % sur le troisième trimestre.


Les problèmes de distribution rencontrés par Estée Lauder aux Etats-Unis, qui représentent les trois quarts de son activité, sont en partie à l'origine de ses piètres résultats. La fusion, l'été dernier, de deux enseignes nationales, parmi ses plus importants clients, s'est traduite par la fermeture de 80 points de vente et a affecté son chiffre d'affaires.


Les produits du canadien Ojon Corp. présentent, eux, l'avantage d'être vendus dans des réseaux spécialisés, comme Sephora (LVMH) et Nordstrom. Il est aussi possible de les obtenir par le biais d'une chaîne de télévision spécialisée dans les achats et dans des salons haut de gamme.


Ojon Corp a été fondé en 2003 par Denis Simioni, après sa découverte de cette huile « miracle » pour les cheveux produite par les indiens Tawira au Nicaragua et au Honduras. Il conservera le poste de président de l'entreprise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Les Echos