×
105
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Georges Hobeika voit son avenir en grand

Publié le
today 11 juin 2010
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Georges Hobeika regorge de projets. Un déploiement sur l'Europe, aux États-Unis, et une nouvelle ligne prêt-à-porter casual... Le couturier libanais s'offre le devant de la scène.

Il vient d’ouvrir son premier showroom français à Paris, 15 rue Royale. Un projet de longue date que Georges Hobeika réalise enfin, et qui augure l’amorce d’un développement européen plus soutenu. Actuellement, sur le Vieux Continent (son plus gros marché pour Signature, son prêt-à-porter de luxe), c’est autour d’une bonne dizaine de multimarques que gravite le réseau du couturier libanais. Mais avec cette adresse parisienne où acheteurs et presse peuvent découvrir les collections, ses ambitions prennent de l’ampleur. Et pas seulement en Europe. Georges Hobeika veut s'implanter dans chaque ville phare du globe.

Georges Hobeika
Modèle Haute Couture (g) et robe de la collection Signature (d)

Aux Etats-Unis, où Georges Hobeika est présent avec deux points de vente à Manhattan, la maison axe sa stratégie sur deux villes clés: New York et Los Angeles. Elle entre dans une phase de séduction plus agressive auprès de la presse et des célébrités avec l’agence de consulting – pour la Big Apple –, et avec l’agence Marilyn Heston & Associates (ses clients vont de Alexander McQueen à Zac Posen en passant par Nicole Miller ou encore Montblanc) pour optimiser le placement produit auprès des stars.

Autre surprise dans le calendrier Georges Hobeika, d’ici à un an, la maison explore un tout nouveau territoire, avec le lancement pour l’été 2012, d’une ligne de prêt-à-porter casual. T-shirt, petites robes, shorts, jeans, vestes… L’univers Mille et une nuits, strassé, aussi merveilleux que généreux, du couturier se déclinera à celui de la rue, des silhouettes de jour. La gamme de prix n’est pas connue pour le moment, mais l’on sait déjà que la fabrication se fera certainement en France, et en Italie.

Cette nouvelle venue dans la galaxie Hobeika, qui a été fondée en 1984, pourrait bien annoncer l’éclosion d’une boutique en propre à Paris, la première en dehors de Beyrouth.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com