×
82
Fashion Jobs
1.2.3
Area Manager
CDI · LAUSANNE
INTIMISSIMI
Junior District Manager
CDI · LOSANNA
SEVEN FOR ALL MANKIND
Senior Merchandise Planner
CDI · MENDRISIO
ZOÉ DROCOURT GMBH
Area Manager Switzerland - Luxury (m/f)
CDI · GENÈVE
OTTICA BELOTTI SA
Responsabile Marketing e Comunicazione Retail
CDI · ARBEDO-CASTIONE
HUGO BOSS
Visual Merchandising Manager - Poland / Eastern Europe (Based in Warsaw)
CDI · Warsaw
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Store Manager Mit Sprachkenntnissen in Französisch -42,5 Stunden- Globus Glattzentrum -M/F/D H/F
CDI · WALLISELLEN
LA GARDE-ROBE LGR
Media Direction Artistique
Stage · GENÈVE
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Verkäufer(in) - 10 Stunden - Jelmoli Zürich - M/F/D H/F
CDI · ZÜRICH
MORGAN
Conseiller (Ère) de Vente Expérimenté (e) 20% à 40%
CDI · NYON
MORGAN
Conseiller (Ère) de Vente Expérimenté (e) 50% à 80%
CDI · LAUSANNE
APM MONACO
Sales Associate
CDI · ZURICH
HUGO BOSS
Intern Operations Procurement Shoes & Leather Accessories
Stage · Coldrerio
MABE VISUAL
Marketing & Communication Digitale
Stage · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Magasin H/F
CDI · GENÈVE
TIFFANY & CO
Sales Professional - Zurich (Mandarin Speaker)
CDI · Zürich
FALCONERI
Conseillère de Vente 20%
CDI · LAUSANNE
TOM TAILOR RETAIL GMBH
Modeberater (M/W/D) Auf Stundenlohnbasis in Herisau (Flexibel, ca. 6 Std./Woche)
CDI · HERISAU
TALLY WEIJL
Internship HR Admin France - Basel
Stage · BÂLE
SIDLER SA
Store Manager / Fashion Company / Lucerne
CDI · LUCERNA
HUGO BOSS
Prototipista Camicie e Camicette
CDI · Coldrerio
CLAUDIE PIERLOT
Vendeur - 10h - Lausanne H/F
CDI · LAUSANNE

Gilles Lasbordes (Première Vision) : « Blossom répond à un autre temps de création »

Publié le
today 4 juil. 2016
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les 6 et 7 juillet, Première Vision tiendra au cœur de Paris son premier salon dédié aux pré-collections pour la saison automne-hiver 2017-18, Blossom. Gilles Lasbordes, directeur général de Première Vision, explique le pourquoi de cette initiative nouvelle.

Le Palais Brongniart où se tiendra le salon - AFP


FashionMag : Quelles sont vos attentes pour cette édition inaugurale ?


Gilles Lasbordes : Nous sommes ravis de ce qui se présente. Nous expliquions dès le départ que ce salon serait limité par sa taille car reposant sur une offre précise : des entreprises capables de travailler pour des Maisons développant des pré-collections, et qui sont parmi les plus créatives. Et nous avons fait le plein au Palais Brongniart, avec 64 sociétés, dont 60 pour le tissu et quatre pour l’accessoire. Ce sont toutes des structures très créatives. Elles devraient répondre à trois critères : proposer un certain niveau de gamme, être prêtes à présenter une vraie pré-collection automne-hiver, et pas les produits des saisons précédentes, et enfin pouvoir travailler sur des développements spécifiques, des produits spéciaux ou exclusifs avec les marques. Au final, nous avons sur ce salon l’ensemble des métiers présents sur Première Vision Fabrics. Avec logiquement une surreprésentation de certains métiers naturellement proches du haut de gamme, comme la soierie.

FM : Qu'en est-il des visiteurs attendus ?

GL : Pour l’heure, je pense que pour tout ce que l’on pourrait appeler le luxe accessoire et au-dessus, nous avons déjà tout le monde. C’est ce que nous avons là comme premier retour. Ce qui est très encourageant. Mais je suis prudent, nous ne vendons jamais la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Et la réalité des visites, sur un salon en plein Paris, dépend aussi des aléas du travail quotidien. Car nous savons que ce sera un salon sur lequel la France sera très représentée. Compte tenu de son positionnement, nous avons donc logiquement instauré une communication très ciblée. Nous n’avons pas cherché à faire connaître Blossom à tout notre portefeuille de marques, mais à travailler le cœur de cible de manière très qualitative. Car, clairement, sur Blossom, nous ne cherchons pas le volume ni en visiteurs ni en exposants.

FM : Blossom est donc amené à donner le ton de la saison pour Première Vision ?

GL : Je ne dirais pas le ton mais, dans notre organisation, c’est effectivement le démarrage de la saison. Nous révèlerons sur Blossom nos couleurs de la saison et ce sera toujours le cas si le salon continue. Mais la saison dans toute sa diversité et toute sa richesse restera néanmoins sur Première Vision Paris. Car l’information mode que nous donnons sur nos salons existants repose sur les collections entières. Il n’y aura pas sur Blossom de forum tendances comme on peut en voir sur PVP, mais les deux vont se répondre, le premier donnant les couleurs, le second apportant la matière. Et les marques ont, à l’intérieur d’une collection, deux temps de création. Elles ferment le dossier pré-collection puis ouvre celui des collections. Voilà pourquoi nous aurons deux temps d’exposition : Blossom répond à un autre temps de création. Créant un aller-retour avec Première Vision Paris.

FM : L’accord passé avec le salon italien des pré-collections centré sur le cuir Anteprima est-il amené à être reconduit ?

GL : Nous avons convenu de nous revoir et de réévaluer la situation pour les salons à venir. Je pense que les deux partis sont désireux de faire un effort pour que le marché ne soit pas confus et que les acheteurs ne soient pas embêtés et puissent plus facilement décider de leurs venues sur un événement. Donc Anteprima accueillera des tanneurs de son côté les 6 et 7 juillet. Mais son édition de janvier prochain ne se tiendra pas, et Blossom pourra alors s’ouvrir à des tanneurs pour l’édition prévue les 13 et 14 décembre à Paris. Et, avec le tissu et l’accessoire, cela va apporter un complément à l’offre du rendez-vous avec la présence des métiers du cuir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com