×
96
Fashion Jobs

Haute couture automne-hiver 2007/08 : beaucoup d'invités, deux anniversaires

Par
AFP
Publié le
today 30 juin 2007
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS, 30 juin 2007 (AFP) - Les défilés de haute couture pour l'automne-hiver 2007/2008, qui débutent lundi 2 juillet à Paris, accueilleront trois fois plus de créateurs de prêt-à-porter de luxe que de maisons de haute couture et seront marqués par deux anniversaires : les soixante ans de Dior et les vingt ans de Christian Lacroix.


Création de John Galliano pour Christian Dior lors des défilés haute couture printemps-Eté 2007 à Paris le 22 janvier 2007 - Photo : François Guillot/AFP

Avec dix-sept des vingt-trois présentations prévues sur quatre jours, les griffes invitées représenteront les trois quarts du programme. Il s'agit de maisons étrangères et de représentants de la "nouvelle couture" française qui ne répondent pas à tous les critères nécessaires pour obtenir l'appellation juridique "haute couture".

Avec cet élargissement, la Chambre syndicale de la haute couture poursuit la politique qu'elle avait engagée la saison dernière, en janvier. Le calendrier avait déjà fait la part belle aux nouveaux talents du prêt-à-porter de luxe, leur offrant une vitrine internationale exceptionnelle.

Huit des dix griffes labellisées "haute couture" étaient alors présentes. Elles ne sont plus que six cette saison : Christian Dior, qui, à l'issue du défilé signé John Galliano, célèbrera ses soixante ans par une soirée fastueuse à l'Orangerie du château de Versailles, Chanel, Christian Lacroix, qui fêtera les vingt ans de sa maison, Givenchy, Franck Sorbier et Jean Paul Gaultier.


Modèle de Christian Lacroix, défile lors de la présentation des collections printemps-été 2007 le 23 janvier 2007 à Paris - Photo : François Guillot/AFP

Emanuel Ungaro et Jean-Louis Scherrer sont une nouvelle fois absents. Deux membres plus récents du petit cercle de la haute couture, Adeline André et Dominique Sirop, ne présenteront pas non plus leur travail.

Adeline André a expliqué à l'AFP qu'elle avait travaillé sur les costumes de deux ballets et "n'avait plus de temps du tout" pour préparer un défilé.

Quant à Dominique Sirop, selon son entourage, il a préféré "faire des défilés à l'étranger".

La maison Jean-Louis Scherrer connaît à nouveau quelques turbulences, avec le départ, annoncé il y a quelques jours seulement, du styliste Stéphane Rolland qui était chargé de la haute couture. Ce dernier a ouvert sa propre maison et présentera son travail en marge du calendrier officiel.

Le programme officiel ne compte qu'un seul nouveau venu : le styliste allemand d'origine roumaine Udo Edling, 41 ans, né en Transylvanie et formé à Francfort où il a émigré dans les années 80. Il développe dans ses propres collections "le concept d'un tailleur contemporain". Par ailleurs directeur artistique des collections homme de New Man et des collections homme et femme d'Oliver Grant, il a notamment travaillé pour Kenzo et Claude Montana.

Parmi les autres invités figurent des "habitués" du calendrier, comme Anne Valérie Hash, Felipe Oliveira Baptista, Giorgio Armani ou Elie Saab. On retrouve aussi de nombeux créateurs déjà à l'affiche la saison dernière : le tandem Lefranc-Ferrant (la styliste Béatrice Ferrant et Mario Lefranc, par ailleurs collaborateur d'Alber Elbaz chez Lanvin), Christophe Josse, Nicolas Le Cauchois, Gérald Watelet, Cathy Pill, Eymeric François, Carven, Maison Martin Margiela, Gustavo Lins, Adam Jones...

L'Italien Valentino manquera exceptionnellement à l'appel. Pour la première fois depuis dix-sept ans, il présente sa collection à Rome dans le cadre de la célébration du 45e anniversaire de sa maison de couture. Il devrait réintéger le calendrier parisien la saison prochaine.

Une vingtaine de créateurs présenteront leur collection en marge du programme officiel, parmi lesquels les Français Stéphane Rolland, Eric Tibusch, et Roland Mouret, le Libanais Georges Chakra, le Sud-Africain Gavin Rajah.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.