×
117
Fashion Jobs

Havaianas change finalement de main

Publié le
today 17 juil. 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alpargatas, maison mère de la marque de tongs Havaianas, passe dans les mains de sociétés d’investissement brésiliennes. Après avoir annoncé il y a quelques jours la fin des discussions avec Cambuhy et Itaúsa, J&F Investimentos SA, qui en 2015 avait pris le contrôle du groupe brésilien pour 2,67 milliards de réaux, a finalement trouvé un point d’accord avec l’attelage d’acquéreurs. La société a vendu sa participation majoritaire dans Alpargatas pour 3,5 milliards de réaux (970 millions d’euros) selon les documents envoyés à l’administration boursière, a relevé Reuters en fin de semaine dernière.


Les nouveaux propriétaires souhaitent développer la présence internationale - Havaianas


Selon les termes de l’accord, Cambuhy Investimentos Ltda, Itaúsa Investimentos SA ainsi que le fonds Brasil Warrant se partagent les 86 % de parts détenues par J&F. Avant une rupture des négociations la semaine précédente, l’offre était de 3,3 milliards de réaux.

Cette vente était très attendue. Il s’agit de la première réalisée par J&F, la holding qui gère la fortune de la famille Batista depuis qu’elle a été visée par une amende record liée à une affaire de corruption. Les éléments de la vente serviront en partie à rembourser la dette de J&F et à accélérer le paiement de son amende de 10,3 milliards de réaux, selon Reuters.

Alpargatas, basé à São Paulo, produit les tongs Havaianas, portées par de nombreuses stars brésiliennes et internationales, mais aussi la marque de maillots de bain Osklen. Il est par ailleurs le partenaire de Mizuno en Amérique du Sud. Face à la situation de son actionnaire majoritaire, les parts du groupe ont bondi de 56 % cette année, les actionnaires tablant sur une vente.

Les acquéreurs sont des sociétés contrôlées par de puissantes familles brésiliennes. Itausa fait fructifier la fortune des familles Villela et Setubal, et contrôle Itau Unibanco. Cambuhy est de son côté le family office de la famille Moreira Salles.

Le directeur général d’Itausa Investimentos a par ailleurs précisé qu’Alpargatas pourrait chercher à développer ses marques à l’international, comme le précisait déjà le directeur sur la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique à FashionNetwork Premium. Selon Roberto Setubal, interrogé par Reuters, cela permettrait au groupe d’optimiser ses capacités de production. Le groupe devrait aussi chercher à développer son activité dans l’e-commerce. Alpargatas a réalisé un chiffre d’affaires de 4,05 milliards de réaux (1,22 milliard d'euros) en 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com