×

Hermès : Pascale Mussard, fondatrice de Petit h, quitte la maison

Publié le
today 1 mars 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pascale Hussard, figure importante parmi les descendants de Thierry Hermès, a quitté le direction artistique de Petit h, petit frère d’Hermès créé il y a huit ans, qui propose des objets uniques, réalisés à partir des chutes de cuir haut de gamme de son grand frère.

Pascale Mussard - Hermès


Pascale Mussard n'a fait aucun commentaire. Elle a été remplacée par Godefroy de Virieu, un jeune créateur qui a travaillé à ses côtés pendant de longues années. La nouvelle a été annoncée en interne, mais pas encore publiquement. Selon une source proche du dossier, Pascale Mussard a dû quitter Hermès face aux conditions impossibles imposées par la marque aux célèbres carrés.

La sexagénaire a quitté Hermès le 22 janvier ; cette semaine, elle est passée récupérer ses affaires à son ancien bureau. Hermès n’a pas souhaité commenter ces informations.

Le départ de Pascale Mussard est la première fissure à apparaître dans l’unité familiale qui s’était formée pour renforcer l’entreprise et contrer la tentative du roi du luxe Bernard Arnault, président de LVMH, qui souhaitait s’offrir l’entreprise. La bataille au long cours qui oppose le tentaculaire groupe de luxe et Hermès, parfois surnommée “la guerre des sacs à main”, a poussé les membres des familles héritières d’Hermès à se regrouper et à unir leurs parts dans un holding qui contrôle désormais Hermès, et dont Pascale Mussard est d’ailleurs une actionnaire non négligeable.
 
Petit h est généralement considéré comme le laboratoire d’Hermès. Ses articles - bracelets en cuir, avions et bateaux miniatures - sont vendus au magasin Hermès de la rue de Sèvres à Paris, et deux fois par an, pour de courtes périodes, dans de nouvelles villes, comme Tokyo, Shanghaï, Rome, Genève ou New York. De nombreux objets créés par Petit h ont ensuite été adoptés par “Grand H”, comme Pascale Mussard appelle la maison mère.
 
Pascale Mussard, l’un des esprits les plus créatifs du bateau Hermès, est aussi l’enfant spirituel du défunt Jean-Louis Dumas, l’homme qui a transformé Hermès en marque mondialisée, en forgeant entièrement sa stratégie à long terme.
 
Après avoir travaillé dans plusieurs départements de l’entreprise, notamment aux achats de tissus et à la communication, Pascale Mussard a partagé la direction artistique d’Hermès avec Pierre-Alexis Dumas, le fils de Jean-Louis Dumas, pendant quelques années. Mais Pierre-Alexis Dumas ne souhaitant pas partager le poste, Pascale Mussard, sa cousine, a dû passer à autre chose : Petit h a été lancé en 2010, l’année du décès de Jean-Louis Dumas.
 
L’entreprise qu’elle a fondée produit des objets uniques à partir de matériaux inutilisés par Hermès : boucles de ceintures, verres en cristal, cuirs, fourrures, et des kilomètres de soie, de feutre et d’étoffes luxueuses. Le studio de création de Petit h, à deux pas des ateliers principaux d’Hermès à Pantin, en proche banlieue parisienne, est un vrai trésor. Pascale Mussard a toute l’allure d’une artiste, comme son oncle Jean-Louis Dumas. Ses yeux sont d’un bleu perçant et elle pare ses amples vêtements de bijoux surdimensionnés.
 
Après son départ, l’une des dernières figures créatives de l’ère Jean-Louis Dumas à rester chez Hermès sera Véronique Nichanian, qui dessine le prêt-à-porter masculin depuis 1988, et dont la longévité est remarquable - seulement quelques années de moins que Karl Lagerfeld, qui dirige Chanel depuis 1983.