×
Publié le
6 févr. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Herschel en forte croissance à travers le monde

Publié le
6 févr. 2014

Le Canada n’a pas la réputation d’être viscéralement une terre de mode. Pourtant, quelques pépites émergent régulièrement du grand nord américain. Ces dernières années, impossible d'avoir manqué la déferlante confortable de Canada Goose et ses doudounes développées pour affronter les froids polaires.

Les frères Jamie et Lyndon Cormack ont eux aussi misé sur la culture outdoor locale pour créer leur marque en 2009 à Vancouver.

Dans ses visuels, Herschel revendique un univers outdoor et mode à la fois. Visuel Herschel SS14.


Ils s’appuient sur leur expérience chez des marques comme K2 et Vans pour fonder Herschel Supply Co et réinterpréter les historiques sacs à dos de randonnée en toile. En leur conférant un twist mode, ils captent l’attention des urbains. Le duo fraternel joue la carte héritage, en baptisant au passage leur griffe du nom du village où avait immigré leur écossais d’arrière-grand-père au début du XXème siècle.

Leur produit, coupe et imprimé, ainsi que le marketing font mouche, servi par l’expérience de responsables des ventes des deux frères qui ont opté pour une production chinoise. La marque annonce une explosion de ses ventes de 900 % entre 2010 et 2011, de 350 % entre 2011 et 2012, et tablait sur +60 % en 2013 par rapport à 2012 (selon le média canadien The Globe and mail).

La marque réalise des collaborations avec les retailers comme ici avec le Hongkongais Clot. Visuel Herschel.



La marque, dont les fondateurs revendiquent puiser une part de leur inspiration chez Vans et Converse mais aussi APC, a réussi une implantation internationale sur une quarantaine de marchés, a diversifié ses modèles et a lancé une ligne de petite maroquinerie. Sollicitée à la fois par les concept-stores (Colette, Dover Street Market) et les grands acteurs US (Nordstrom, Urban Outfitters), la marque a segmenté son offre avec une ligne premium créative baptisée Bad Hills Workshop, alors que la ligne Studio mise sur des pièces phares interprétées dans des matériaux de qualité. La ligne Classics propose des basiques pour une distribution plus large.

En 2013, son attractivité s’est concrétisée par une série de collaborations. Herschel a ainsi travaillé avec le retailer hongkongais Clot mais aussi Stüssy et Mark McNairy. Avec New Balance, la marque a même réalisé une série de sneakers.

Mais le co-branding le plus visible est certainement celui réalisé avec Apple. Les sacs et pochettes issus de cette collaboration sont en effet proposés dans les points de vente et le site marchand du géant de l’informatique.

Herschel a signé une collaboration avec Apple. Visuels Herschel.




Une recette que la marque souhaite appliquer à l’international. Ainsi son distributeur en France, l’agence Dunes, entend réaliser des collaborations avec des acteurs français. Il se murmure qu’une réflexion avec Kitsuné est en cours.

Dans l’Hexagone, Herschel Supply s’affiche dans des points de vente mode assez pointus. Sur Paris, elle est ainsi présente au Citadium et vient de prendre un mur complet chez l’indépendant Royal Cheese en remplacement de Freitag.

Pour la prochaine saison, la marque, qui était présente sur les salons Bread & Butter et Who’s Next en janvier, devrait ouvrir sa distribution. Elle approche ainsi le réseau bagagerie.

En France, Herschel a collaboré avec le collectif Club 75 en 2013. Visuel Herschel.



Avec ces développements, Jamie et Lyndon Cormack affichent leurs ambitions en conservant, pour l’heure, leur identité "backpack". A Taiwan et Hong Kong, le partenaire local, District Distribution, a ouvert de premiers magasins. Dans la continuité, Herschel Supply pourrait bien s’offrir un flagship.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com