×
118
Fashion Jobs

Jaeger : le réseau menacé même en cas de revente

Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
today 3 avr. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que la presse économique fait état d'une vente de la griffe ou même de son possible dépôt de bilan – immédiatement suivi d'une acquisition, il existe une grande incertitude concernant l'avenir de Jaeger. Si l'hypothèse d'un dépôt de bilan devait être confirmée, de nombreux magasins pourraient être fermés et une grande partie des 700 employés verrait leur emploi remis en question.

Jaeger pourrait être racheté par Edinburgh Woollen Mill - Jaeger


Vendredi 31 mars, le fonds d'investissement Better Capital de Jon Moulton a déclaré qu'il avait revendu la dette de l'entreprise pour 7 millions de livres, ce qui représente une perte de 62 millions de livres par rapport au financement initial. Il n'a pas précisé qui avait racheté cette dette, mais les analystes estiment qu'il pourrait s'agir d'Edimburgh Woollen Mill.

Jaeger pourrait par la suite être placé en redressement judiciaire, puis racheté par EWM, qui procéderait alors à la fermeture des magasins non rentables parmi les 25 que compte la marque. EWM, qui est dirigé par le milliardaire Philip Day, a déjà racheté la griffe Austin Reed, qui avait aussi été placée en redressement. EWM est depuis longtemps considéré comme l'acheteur le plus probable, même si Harold Tillman, l'ancien propriétaire de Jaeger, pourrait aussi avoir été intéressé.

Qu'est-ce que cela signifie pour Jaeger ? La situation actuelle ne lui est pas très favorable. Au Royaume-Uni, les perspectives d'inflation sont plus élevées en raison du Brexit et les changements des préférences des consommateurs ont eu pour conséquence de peu à peu réduire son marché cible et ce depuis déjà plusieurs dizaines d'années.

Les difficultés du secteur commercial au Royaume-Uni expliquent que de nombreuses enseignes ont récemment déposé le bilan, comme Agent Provocateur, Jones Bootmaker ou encore Brantano, pour ne citer que les plus connues. En ce qui concerne Jaeger, la presse britannique cite des sources déclarant que l'activité est « cassée » et nécessite un effort majeur de restructuration. Il serait ainsi probable que Jaeger devienne une marque essentiellement distribuée en ligne et dans les grands magasins.

Better Capital a acquis Jaeger en 2012 pour 19,5 millions de livres et a par la suite investi 69 millions de livres dans l'activité. La transaction, à 7 millions de livres, a été qualifiée de « décevante pour les actionnaires » par les analystes. Il est vrai qu'en septembre dernier, l'évaluation était encore de 23 millions de livres.

Les ventes ont pour leur part chuté de 84,2 à 78,4 millions de livres entre 2015 et 2016, et les pertes nettes ont atteint 5,4 millions de livres. Sur l'exercice, trois magasins ont été fermés, y compris le flagship de Regent Street. Il y a tout de même eu certains signes d'amélioration et un nouveau magasin a par ailleurs été ouvert sur Marylebone Street en octobre dernier.

Lors d'une entrevue accordée cette année, Jon Moulton a pointé du doigt les importantes réductions de prix mises en œuvre dans le secteur de la mode et leur impact négatif sur l'image des marques et des enseignes, à tous les niveaux de prix.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com