×
421
Fashion Jobs
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
HOLY FASHION GROUP
Marketing Manager (d/M/W)
CDI · KREUZLINGEN
TIFFANY & CO
Purchasing Specialist
CDI · Geneva
NAPAPIJIRI
Sales Director Northern Europe - Napapijri
CDI · STABIO
ON RUNNING
Footwear Testing Coordinator
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Inventory Controls Analyst
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Freight Planning Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Global Sales B2B System Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Head of Logistics
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Talent Business Partner Emea
CDI · ZURICH
MAMMUT
HR Business Partner (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap sd/ le (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Joop Brand Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
B2B E-Commerce Manager (Joop, Strellson, Windsor.) (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
(Junior) Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
SEA Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
Par
AFP
Publié le
3 mai 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jean Paul Gaultier : créativité débridée et amour du métier

Par
AFP
Publié le
3 mai 2011

PARIS, 3 mai 2011 (AFP) - Jean Paul Gaultier, 59 ans, l'ex-enfant terrible de la mode, dont la maison passe sous le contrôle du groupe espagnol Puig, allie une énergie créative débridée, une grande capacité de travail et un amour fou de son métier.

Le créateur, issu d'un milieu modeste de la banlieue parisienne, a réalisé le rêve de son enfance, quand il créait des tenues pour son ours en peluche: sa maison appartient depuis près de dix ans au club très fermé de la haute couture.

"Ma passion et ma vie, c'est mon métier. Ce que j'aime, c'est l'exercice d'habiller (...) C'est de l'artisanat et c'est sublime. Je n'ai pas le complexe de l'artiste", a-t-il confié à l'AFP.

Depuis ses premières collections, Gaultier a l'art de mélanger les genres, les sexes, les époques, la gouaille des rues populaires et la distinction des beaux quartiers.

Ses collections se feuillettent comme une bande dessinée: rappeuses chic, geishas délurées, cocottes corsetées et mâles en jupe et talons hauts. Il habille Victoria Abril pour "Kika" de Pedro Almodovar, relooke Yvette Horner, la reine du musette. Et dessine les costumes de Madonna, dont une version de son fameux corset saumon, découvert un jour dans l'armoire de sa grand-mère. Avec des seins-obus restés dans toutes les mémoires.

Son pull marin et ses marinières ? Un souvenir de sa grand-mère encore qui l'habillait en bleu, "une manière d'être classique tout en étant différent, un vêtement qui évoque aussi le travail". Parfait résumé du style Gaultier.

Ce fils de comptable, qui a grandi à Arcueil, près de Paris, est initié tout petit à la couture par cette grand-mère esthéticienne qui le laisse regarder magazines et reportages à la télévision.

Après quelques années passées auprès de Pierre Cardin, où il est embauché à 18 ans, et Jean Patou, il lance sa propre griffe. Son premier défilé est assez mal accueilli.

Pierre Cardin, lui remettant la Légion d'honneur en 2001, était revenu sur cette époque: "Dès votre première collection en 1976, vous avez remis en cause les critères du goût et du mauvais goût. Vous avez choqué, dérangé et agacé en vous amusant à brouiller les pistes avec une garde-robe ambivalente et interchangeable".

Gaultier crée ainsi des jupes pour les hommes en 1984. Pour lui, "un homme ne porte pas sa masculinité sur ses vêtements, sa virilité est dans sa tête".

En 2003, son arrivée chez Hermès, jusque là temple officiel du luxe classique et discret, bouscule le milieu de la mode sans pour autant relever du paradoxe. Le couturier a réussi, pendant ces huit ans ans de collaboration, à donner un sérieux coup de jeune à la marque prestigieuse, en lui apportant fantaisie et fraîcheur, tout en restant dans ses codes.

Hermès avait pris 35% du capital de la maison Gaultier en 1999, une participation portée ensuite à 45% et désormais cédée au groupe espagnol Puig. Jean Paul Gaultier conserve la direction artistique de la marque.

Par Gersende RAMBOURG

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.