×
Publié le
23 nov. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Louise Misha : la griffe pour enfant se lance dans le prêt-à-porter femme

Publié le
23 nov. 2015

Robes brodées, shorts imprimés ou encore gilets en maille, Louise Misha propose, depuis son lancement en 2012, des collections pour les petites filles (du 12 mois au 12 ans) mêlant inspirations bohème et vintage. Un univers fort et plein de douceur qui a su trouver son public tant chez les enfants que chez les mamans... Fortes de ce constat, Marie Pidancet et Aurélie Remetter, les deux créatrices de la marque, ont décidé d’élargir leur offre en imaginant pour le printemps-été 2016 une première vraie collection dédiée à la femme.

Louise Misha, printemps-été 2016.

« Quand nous avons lancé l’enfant, la marque a immédiatement décollé, particulièrement à l’international (la Corée du Sud, les Etats-Unis et la Pologne sont les plus gros marchés de la marque, ndlr). Petit à petit, nous avons reçu beaucoup de demandes de mamans souhaitant elles aussi s’habiller en Louise Misha. Alors nous avons commencé à proposer quelques pièces pour la femme que nous vendions via notre e-shop et dans certaines boutiques enfant », explique Marie Pidancet.

A l’été 2014, la griffe enfant propose donc quelques silhouettes, versions adulte de celles pensées pour l’enfant. Selon la marque, le succès est immédiat... Germe alors l’idée d’une ligne pour femme à part entière.

« Nous avions conscience que le concept mini-me était séduisant, mais qu’il avait ses limites, on ne peut pas tout décliner. Nous avons donc imaginé une première collection ayant le même esprit que l’enfant dans les coloris (pastels) et dans le style, mais nous avons travaillé des coupes et des matières différentes », souligne la cofondatrice de la marque.

Résultat ? Pour sa première collection femme composée de 43 accessoires (sacs, pochettes, bijoux, casquettes) et 90 références en prêt-à-porter, parmi lesquelles des robes, des tops, des combinaisons ou encore des gilets en maille, Louise Misha ose des matières très nobles comme la soie alors que pour l’enfant, elle privilégie le coton…

Côté coupes, les décolletés sont plus travaillés et les silhouettes plus ajustées. L’objectif de la marque est clair : développer un univers Louise Misha tout en proposant des collections femme qui s’affranchissent de l’enfant.

Pour la distribution, la marque démarre sur les chapeaux de roue. En effet, cette dernière affiche déjà 140 points de vente (150 pour l’enfant dont 28 % en France), notamment des multimarques indépendants au positionnement moyen-haut de gamme, dont la majorité est située en France (55 %) et le reste aux Etats-Unis, aux Emirats arabes unis et en Europe.

Enfin, en termes de prix, la marque garde le même positionnement que pour l’enfant, en moyenne 110 euros, contre 70 euros pour l’enfant. Un prix un peu plus élevé qui s’explique seulement par la différence de segment.

« Nous sommes forcément un peu plus chères sur la femme, mais nous ne voulons pas que nos prix grimpent car nous connaissons le profil de nos clientes. Elles se sont habituées à notre positionnement, nous veillons donc à le respecter », conclut Marie Pidancet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com