×
83
Fashion Jobs

Montaigne Fashion Group: un nouveau partenaire pour sauver l'entreprise

Publié le
today 8 sept. 2010
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Montaigne Fashion Group
Collection Irène van Ryb
Le sort de Montaigne Fashion Group n'était pas encore joué hier 8 septembre. Mais la société de prêt-à-porter, en redressement judiciaire, avait besoin d'un nouveau financement pour obtenir éventuellement une prolongation de la période d'observation (le tribunal doit normalement se prononcer ce jeudi matin 9 septembre).

Le sauveur est arrivé hier en la personne d'Edouard Hubsch, homme d'affaires alsacien ayant fait fortune dans l'alimentaire, et de sa société d'investissements Jekiti Mar Capital. Cette dernière s'est engagée à apporter 800 000 euros dans le cadre d'un plan de redressement par voie de continuation.

Selon les termes de l'accord, Jekiti Mar Capital a donc accepté de participer à la prochaine augmentation de capital réservée de Montaigne Fashion Group qui sera proposé aux actionnaires à l'assemblée du 23 septembre prochain. La société d'Edouard Hubsch et de plusieurs membres de sa famille prendra ainsi, si l'opération se réalise, 19,15 % du capital, représentant 18,54 % des droits de vote. La participation de Bernard Krief passerait, elle, de 15,21 % à 18,46 %, pour 17,87 % des droits de vote. Edouard Hubsch et Bernard Krief se connaissent bien. Ils ont déjà œuvré ensemble sur le dossier DMC.

Les comptes 2009 de Montaigne Fashion Group étaient aussi attendus cette semaine. On sait que la société regroupe les marques Irène van Ryb et Regina Rubens, une participation de 34 % dans le capital de la maison de couture française Heaven Birds (anciennement Franck Sorbier) et 51 % de la société de streetwear Stereo Panda. L'activité d'Irène van Ryb pèse 95 % de l'ensemble.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com