×
Publié le
7 sept. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paule Ka tourne déjà une nouvelle page

Publié le
7 sept. 2017

La transition continue pour Paule Ka. La maison parisienne fondée par Serge Cajfinger en 1987 vient de changer de mains. Le fonds Change Capital, propriétaire depuis 2011, a ainsi cédé une participation majoritaire à Xavier Marie, fondateur de Maisons du Monde (par ailleurs détenteur de Bonton et Rautureau). Si le précédent propriétaire garde 20 % du capital, c'est néanmoins un nouveau changement majeur depuis le départ du fondateur, en 2014, puisqu'il implique l'ouverture d'un nouveau chapitre pour Paule Ka, sur le plan stratégique comme créatif.

Pré-collection printemps 2018, la dernière dessinée par Alithia Spuri-Zampetti - Paule Ka


Ainsi, en même temps qu'un nouveau propriétaire arrive, la PDG, Catherine Vautrin, ainsi que la directrice artistique, Alithia Spuri-Zampetti, quittent leurs fonctions. Celles qui avaient pour mission de poursuivre et amplifier le travail du fondateur depuis deux ans seulement n'ont pour l'instant pas de remplaçants.

Le studio prend le relais sur le plan créatif, mais ne présentera qu'une capsule lors de la prochaine Fashion Week à la fin du mois. L'ancienne élève d'Alber Elbaz chez Lanvin s'était inscrite ces dernières saisons dans la continuité des codes élégants et très parisiens choisis par le fondateur, mais la griffe a gardé une réputation très formelle, tout en restant moins accessible que les concurrents dit du « luxe accessible ».

En attendant de connaître les nouveaux capitaines de la maison Paule Ka, ainsi que les ambitions du nouveau propriétaire, Xavier Marie, qui ne s'est pour l'heure pas exprimé, force est de constater qu'après une longue période de stabilité, avec 27 ans de présence de l'inspirateur de la marque, il s'agit d'un nouveau revirement.

Le fonds Change Capital ambitionnait lui de doubler le chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros sous cinq ans. Un objectif non atteint puisque celui-ci est resté stable et n'a pas évolué. La marque cherchait donc depuis presque un an un nouvel actionnaire minoritaire pour réinvestir dans son développement international. Mais c'est finalement un propriétaire majoritaire qui a été trouvé, marquant l'entrée dans une nouvelle ère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com