×
139
Fashion Jobs
THE KOOPLES
Area Manager - Zürich And South of Germany - w/m/v
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 80 % Befristet in Spreitenbach ab Sofort
CDI · Spreitenbach
GLOBUS
Chief Sales Officer (Cso) / Mitglied Der Geschäftsleitung (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
HUGO BOSS
Key Account Manager Menswear (M/F/D) 100%
CDI · Zug
ESPRIT
Sales Associate Flex (Employé/e de Vente) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
ESPRIT
Assistant Store Manager (M/W, 100%)
CDI · Wallisellen
ESPRIT
Sales Associate (Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 100%)
CDI · Zürich
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 60 - 80%)
CDI · Lucerne
ESPRIT
Store Manager (m/f, 100%)
CDI · La Tène
ESPRIT
Sales Associate Flex (Mitarbeiter/in im Verkauf) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
CALZEDONIA
Vendeuse 30%
CDI · VEVEY
CALZEDONIA GROUP
Conseillère de Vente 30%
CDI · NYON
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 30% Lausanne
CDI · LOSANNA
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100%
CDI · LAUSANNE
CALZEDONIA
Sales Assistant 30%
CDI · BIEL
CALZEDONIA GROUP
Conseillère de Vente 20%
CDI · GENEVA
GLOBUS
Verkaufsberater:in Fashion im Bereich Premium (M/W/D)
CDI · ZURICH
ZADIG & VOLTAIRE
Store Manager - 100% - Globus Basel
CDI · BÂLE
SKECHERS RETAIL SWITZERLAND
Responsable de Boutique
CDI · LAUSANNE
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 60 % Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Store in Mels (Ekz: Pizolcenter)
CDI · MELS
ESTÉE LAUDER
Senior Mps Planner
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Project Engineer Building Infrastructure
CDI · Lachen
Par
Les echos
Publié le
16 mai 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Permira prend 29,9 % de Valentino Fashion Group

Par
Les echos
Publié le
16 mai 2007

Le fonds Permira va prendre 29,9 % de Valentino Fashion Group pour 782,6 millions d'euros et n'a pas caché être intéressé dans la prise de contrôle totale du groupe d'habillement de luxe qui détient les griffes Valentino et Hugo Boss, aux cotés des marques Missoni, Malboro Classics et Lebole.


Valentino campagne publicitaire printemps-été 2007

Permira va débourser pour cette opération réalisée avec la famille Marzotto, 35,65 euros par action, soit une prime de 1,3 % par rapport au dernier cours de clôture (le 11 mai, avant la suspension du titre à la bourse de Milan). Et il a indiqué être prêt à racheter le reste des actions à un prix maximum de 35 euros, hors dividende. Au delà du seuil de 30 %, la législation italienne contraindrait Permira à lancer une offre publique d'achat sur le reste du capital.

L'offre de Permira représente vingt-quatre fois le chiffre d'affaires estimé pour 2007, selon une analyste, ce qui en fait le plus gros achat d'un fonds dans le secteur du luxe.

C'est le fonds américain Carlyle qui était jusqu'à présent supposé être intéressé par les actions de la société italienne. C'est d'ailleurs à cause de ces rumeurs que la cotation de Valentino avait été suspendue lundi 14 au matin, alors que la valorisation de la société italienne atteignait quelque 2,6 milliards d'euros, tandis qu'en Allemagne le cours de l'action d'Hugo Boss atteignait un record.

Le 11 mai, le président du groupe Antonio Favrin avait indiqué que Valentino avait été contacté par des fonds d'investissement. La marque doit célébrer en juillet son 45e anniversaire, qui pourrait donner lieu au départ de son fondateur Valentino Garavani, soixante-quinze ans, ce qui alimente toutes les spéculations.

Pour l'heure, ce dernier détient toujours 19,7 % du capital, la majorité étant aux mains des familles Marzotto et Dona dalle Rose. Les ventes de Valentino, dont les trois quarts sont apportées par Hugo Boss, ont progressé de 8,4 % au premier trimestre à 637,7 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Les Echos