×
104
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Primark s'attend à de meilleurs résultats que prévu initialement

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 11 sept. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le propriétaire de Primark, l'Associated British Foods, peut se réjouir. L'enseigne irlandaise de mode à bas prix a annoncé des prévisions pour le dernier trimestre de son exercice - et pour l'année entière qui sera clôturée le 16 septembre - qui s'avèrent bien plus élevées que prévu. Et si l'entreprise rencontre toujours des difficultés, l'enseigne Primark semble engagée dans une progression constante. Les résultats définitifs seront présentés le 7 novembre prochain.


Les ventes devraient s'afficher en hausse de 13 %. - Primark


Rappelons le contexte : le 6 juillet dernier, l'entreprise a annoncé des prévisions optimistes pour son résultat annuel, liées au bon résultat opérationnel de Primark au troisième trimestre, qui avait dépassé les attentes. Ce lundi, il semblerait que Primark ait encore accéléré sa progression au quatrième trimestre (qui ne se termine officiellement que samedi prochain, ndlr) et, avec « un niveau de démarquage plus bas que prévu », le résultat opérationnel ajusté du groupe entier « sera supérieur à celui de l'an dernier ».

Même si le résultat opérationnel d'autres branches de l'entreprise ne sera probablement pas aussi bon que celui de Primark, la performance de la chaîne de distribution irlandaise devrait suffire à rattraper les éventuels déficits de sa maison mère britannique.

Une progression à deux chiffres des ventes

Les ventes de Primark pour l'année entière devraient dépasser de 13 % celles de l'an dernier, grâce notamment à une augmentation de la surface des espaces de ventes. A données comparables, la croissance devrait être ramenée à 1%, ce qui peut certes se révéler décevant, mais qui reste néanmoins une performance compte-tenu du fait que Primark est la seule chaîne de cette envergure à ne pas vendre ses produits sur internet - méthode en pleine explosion dans le domaine de la distribution de produits de mode.

Avec près des deux tiers du bénéfice opérationnel du groupe gagnés en dehors du Royaume-Uni, la dépréciation de la livre sterling depuis le mois de juin 2016 devrait se traduire par un bénéfice d'environ 85 millions de livres durant l'exercice fiscal. Cela dit, la faiblesse de la livre a aussi porté un coup à ABF, du fait des nombreux achats de Primark effectués en dollars américains cette année.

La société annonce que son expansion se poursuit aux États-Unis, et "peaufine" son offre pour ce marché. La marque a ouvert trois magasins dans l'année, et a agrandi son magasin de Boston de 20 %, qui mesure désormais plus de 8 500 mètres carrés. Son neuvième magasin américain devrait ouvrir ses portes l'an prochain à Brooklyn. 


30 nouveaux magasins ont été ouverts en un an - Primark


Primark augmente le nombre de ses magasins sur tous les marchés qu'elle exploite : l'an dernier, 30 nouveaux magasins ont été ouverts, pour une surface additionnelle de près de 14 hectares, dans 9 pays. Primark possède actuellement 345 magasins, dont 11 ajoutés récemment au Royaume-Uni : trois en Espagne, de même qu'en France, aux Pays-Bas, en Italie et aux États-Unis, deux en Allemagne, un en Belgique et en Irlande. Son magasin principal au Royaume Uni, situé sur Oxford Street East, a été agrandi de 40 % cette année, pour une surface totale de plus de 10 500 mètres carrés.

Pour le prochain exercice financier, Primark envisage une augmentation de son espace de vente de plus de 11 hectares, surtout en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. 19 nouveaux magasins seront ouverts dans le monde entier, d'autres déménageront ou seront agrandis. Les plus grands magasins seront à Stuttgart et Munich en Allemagne, à Toulouse et Bordeaux en France, et à Anvers en Belgique.

Une marge redressée au second semestre

Selon l'entreprise, si la première moitié de l'année avait vu une marge bénéficiaire d'exploitation à 10%, soit légèrement en retrait par rapport aux 11,7% de l'année passée, en raison notamment du coût des intrants achetés en dollars américains, la seconde moitié de l'année a été meilleure. Et avec les bénéfices liés à « l'atténuation des marges sur les intrants et le faible niveau de ventes démarquées », Primark s'attend à de meilleures marges pour l'année complète que le premier semestre ne le laissait présager.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com