×
139
Fashion Jobs
THE KOOPLES
Area Manager - Zürich And South of Germany - w/m/v
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 80 % Befristet in Spreitenbach ab Sofort
CDI · Spreitenbach
GLOBUS
Chief Sales Officer (Cso) / Mitglied Der Geschäftsleitung (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
VANIDA DANG
Stage Responsable de Zone
Stage · BIENNE
VANIDA DANG
Stage Responsable de Zone
Stage · BIENNE
ESTÉE LAUDER
Customer Service Coordinator (B2B)
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Betriebstechniker/in
CDI · Wohlen
ESTÉE LAUDER
Beauty Advisor Fragrance Brands 80% - Globus Glattzentrum ab September
CDI · Wallisellen
ESTÉE LAUDER
Tom Ford Beauty Advisor 80% Jelmoli Zürich
CDI · Zürich
ESPRIT
Sales Associate Flex (Employé/e de Vente) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
ESPRIT
Assistant Store Manager (M/W, 100%)
CDI · Wallisellen
ESPRIT
Sales Associate (Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 100%)
CDI · Zürich
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 60 - 80%)
CDI · Lucerne
ESPRIT
Store Manager (m/f, 100%)
CDI · La Tène
ESPRIT
Sales Associate Flex (Mitarbeiter/in im Verkauf) (m/f, 60-80%)
CDI · Geneva
CALZEDONIA
Vendeuse 30%
CDI · VEVEY
CALZEDONIA GROUP
Conseillère de Vente 30%
CDI · NYON
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 30% Lausanne
CDI · LOSANNA
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100%
CDI · LAUSANNE
CALZEDONIA
Sales Assistant 30%
CDI · BIEL
CALZEDONIA GROUP
Conseillère de Vente 20%
CDI · GENEVA
GLOBUS
Verkaufsberater:in Fashion im Bereich Premium (M/W/D)
CDI · ZURICH
Publié le
11 mars 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roberto Cavalli veut un partenaire et non un repreneur

Publié le
11 mars 2008

Roberto Cavalli ne veut pas vendre. Bien qu’il ait demandé au cabinet Merryl Lynch de recenser les divers acheteurs éventuels, le styliste italien a mis les choses au point dans la presse italienne : il ne compte pas céder sa maison mais cherche simplement un partenaire pour l’épauler dans son développement.


Roberto Cavalli lors de la soirée de lancement de sa collection H&M

« Le contrat passé (avec Merryl Lynch, ndr) ne m’oblige en aucune manière à vendre, et je pense plutôt que je le ferais au beau milieu d’une crise financière », a déclaré le créateur de mode dans une interview accordée au Milano Finanza.

Il y aurait à ce jour quinze acheteurs potentiels intéressés par Roberto Cavalli, révèle le titre de presse. Parmi eux, CVC Capital Partners, l’un des principaux fonds d’investissement privés estimé à 43 milliards d’euros et déjà bien implanté sur le territoire italien. Les groupes Blackstone et Carlyle auraient également fait part de leur intérêt pour une éventuelle reprise.

Mais avant une revente ou un partenariat pour Roberto Cavalli, encore faut-il s’accorder sur la valeur de l’entreprise. Alors que celle-ci estimait peser 2 milliards d’euros en novembre dernier, ses responsables ont eu le déplaisir de voir sa valeur réévaluée à un milliard d’euros par Merryl Lynch, qui justifie cet écart par la crise actuelle du secteur.

Roberto Cavalli ne l’entend évidement pas de cette oreille, et compte bien le faire savoir. « L’évaluation faite par Merryl Lynch sur ma société est bien trop faible, tonne ainsi le fondateur. Cette analyse n’a aucunement tenu compte du succès mondial que j’ai rencontré grâce à ma collection internationale pour H&M ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com