×
102
Fashion Jobs

Tranoï New York grandit vite

Publié le
today 16 sept. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La seconde édition du Tranoï à New York devrait faire bonne figure cette saison. Si le lieu n’a pas changé, le Tunnel – une ancienne gare devenue discothèque et salon d’expos installée à Chelsea -, les dates du salon ont été modifiées pour coller avec les grands salons leaders new-yorkais.



Lors de la première édition en février dernier, Tranoï avait fait le pari de commencer plus tôt que D&A et Coterie. Cette fois, le salon français démarre en même temps que D&A (les 18 et 19 septembre) et la veille de Coterie (prévu du 19 au 21 septembre).

Autre nouveauté, la création d’un bureau permanent à New York, piloté par Michael Hadida, l’un des fils d’Armand Hadida, directeur artistique du Tranoï, et frère de David, directeur du salon, destiné à préparer les éditions new-yorkaises, à travailler l’implantation du salon sur un nouveau site dès 2016 et à réfléchir à d’autres éditions sur le marché américain.

Posée pendant trois jours à New York, cette seconde édition du Tranoï revendiquera le « parfait mélange entre designers européens avant-gardistes et l’American contemporary casualty » en présentant 85 designers. Un chiffre en forte hausse par rapport à l’édition de février dernier et plus adapté au marché américain.

Dans le détail, près de 50 marques européennes seront présentes, les Italiens en force (presque un tiers des marques représentées sur le salon) avec notamment Faliero Sarti et sa collection d’écharpes et étoles, les chaussures et sneakers d’Artselab, celles de Voile Blanche, les cachemires Avant-toi, les foulards Cutulicult ou les cuirs de Numero 10 et Giorgio Brato. Présents aussi, la marque belge Sofie d’Hoore ou le prêt-à-porter masculin des Berlinois d’Hannes Roether.

Dans le bataillon français, trois marques seulement au menu avec la marque de prêt-à-porter cuir de Jonathan Cukierman, lancée en 2014, les bijoux parisiens Ofée et l’esprit créatif et cuir de Vsp, la marque du couturier Kadri Soygul.

Côté américain, une vingtaine de marques présenteront leurs collections, avec entre autres Milo’, marque de tricot contemporaine made in Brooklyn, les étuis stars de la Californienne Vanessa Rey, le prêt-à-porter femme de Schai, les sacs à main de Deborah Sawaf, vendus sous la marque Thalé Blanc, et les créations de l’excellent Studio One Eighty Nine.

Lancée en 2014 par l’actrice Rosario Dawson (Rent, Sin City, Transe…) associée à Abrima Erwiah, cette plate-forme online est destinée à promouvoir la culture africaine ainsi qu’une ligne de prêt-à-porter baptisée Fashion Rising Collection dont les bénéfices soutiennent des campagnes luttant contre les différentes formes de violences faites sur les femmes.   

Dernière nouveauté à noter, la collaboration faite avec le duo lyonnais THTF et leurs peintures urbaines et graphiques venues animer le salon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com