×
101
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Vanessa Seward cherche son nouvel investisseur

Publié le
today 27 avr. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vanessa Seward va devoir s’appuyer sur un nouveau soutien. La griffe féminine fondée par la styliste éponyme, ex-DA d’Azzaro notamment, s’appuyait depuis son lancement en 2014 sur la structure de la marque A.P.C. Mais, selon nos informations, leurs chemins vont se séparer.


Campagne printemps-été 2018 - Vanessa Seward

 
A.P.C. va en effet se désengager de la griffe de prêt-à-porter très haut de gamme qui suit depuis quatre ans le fil des inspirations seventies de Vanessa Seward.

« Pour aborder une deuxième phase de développement qui doit permettre à la marque d’atteindre ses objectifs de croissance, notamment via le développement à l’international, de nouveaux investissements seront nécessaires qu’A.P.C. n’est pas en mesure d’effectuer aujourd’hui sans affecter son propre développement », a ainsi déclaré la société fondée par Jean Touitou en 1987 à FashionNetwork.com.

Car, selon A.P.C., qui a donc soutenu l’amorçage de la marque qui défile à Paris chaque saison, c’est désormais la deuxième phase de développement qui se présente pour Vanessa Seward. Celle-ci revendique un chiffre d’affaires de 5,5 millions d’euros en 2017, réalisé par l’intermédiaire de quatre boutiques en propre (trois à Paris, une à Londres, tandis que celle ouverte à Los Angeles en 2016 a depuis fermé), mais aussi 55 revendeurs internationaux, parmi lesquels Le Bon Marché, le Printemps, ou Beams à Tokyo. France et Japon sont d’ailleurs les deux principaux marchés de la marque.
 
La créatrice d’origine argentine est donc maintenant en quête d’un nouveau soutien financier pour pouvoir continuer son histoire séparément d’A.P.C. La collaboration avait commencé en 2012 avec des capsules cosignées entre Vanessa Seward et la griffe de Jean Touitou, avant que celui-ci ne l’épaule pour le lancement de la marque deux ans plus tard.
 
Selon nos informations, le dossier a été présenté à plusieurs fonds et sociétés d'investissement. Mais pour l’heure, la créatrice et A.P.C. ne commentent pas l’avancée des discussions avec de potentiels nouveaux investisseurs.

A.P.C. de son côté poursuit également son développement, poussant à la fois le segment des accessoires notamment, ainsi que son déploiement international, comptant désormais plus de 70 boutiques et 300 revendeurs mondiaux, pour un chiffre d'affaires estimé à 60 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com