×
Publié le
18 mai 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivarte : toutes les enseignes à vendre ? La direction dément

Publié le
18 mai 2017

Citant le PDG de Vivarte, le magazine Capital indique que toutes les enseignes du groupe sont à vendre d’ici 2021. La direction a contacté FashionNetwork pour démentir une partie des propos relayés. Ce même sujet avait déjà fait l’objet de rumeurs fin avril.

AFP


« Tout le groupe est théoriquement à vendre : un fonds doit sortir », avait déclaré fin avril le PDG à l’occasion de la conférence Restructuring. Alors contactée par FashionNetwork, la direction indiquait que cette déclaration ne signifiait pas une revente généralisée des marques, mais qu’il s’agissait d’une référence au fait que les fonds détenant Vivarte via sa dette n’ont pas pour vocation de demeurer à sa tête sur le long terme.

Mais l’article publié ce 18 mai par Capital, (« Vivarte : toutes les enseignes seront finalement vendues ») vient affirmer le contraire, citant Patrick Puy et pointant comme échéance 2021 : « L’avenir (des salariés des marques, ndlr) sera mieux assuré par des industriels développeurs de marques que par des traders de dette qui jouent un rôle d’actionnaire. (…) Nous ne braderons pas nos marques (…). Je me mettrai bientôt à la recherche de mon successeur. »

La direction de Vivarte a contacté FashionNetwork quelques minutes après publication pour démentir à nouveau toute volonté de céder l’ensemble des marques. Et indiqué que l’évocation des ventes concernait à nouveau la sortie des fonds ayant investi dans la dette en 2014 et dont l’objectif n’était en rien de se maintenir à la tête du groupe d’habillement en difficulté sur le long terme.

Contactée par FashionNetwork, la rédaction de Capital maintient que les propos rapportés ont été tenus. Et pointe au passage que l’échange, sollicité par Vivarte, a donné lieu de la part du PDG à un inventaire chiffré des actifs du groupe. Est, en effet dans ce cadre, citée La Halle, dont le groupe n’entendrait pourtant pas se séparer.

La groupe affirme de son côté que, comme prévu, La Halle, Caroll, Minelli, San Marina, Besson et CosmoParis composeront à terme l’offre Vivarte, après les reventes passées ou à venir de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure, Pataugas, Chevignon, Kookaï, Merkal, André et Naf Naf.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com