×
Publié le
28 nov. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zannier: un vent de restructuration pour redresser les comptes

Publié le
28 nov. 2014

Confronté à une chute de ses ventes, le groupe français Zannier a annoncé jeudi 28 novembre la mise place d’un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui pourrait concerner plus de 200 salariés en France. Dans un communiqué adressé à l’AFP, le spécialiste de la mode enfantine sous licence ou en propre (Jean-Paul Gaultier, Paul Smith Junior, Tartine et Chocolat, Catimini…) indique en effet subir la concurrence accrue sur un marché de la mode enfantine à la baisse. Une situation que le groupe ne souhaite toutefois pas commenter pour le moment.


Zannier pourrait supprimer 200 emplois. Photo : Groupe Zannier.


Alors que le marché de l’habillement enfant devrait continuer à reculer en 2014, accusant un repli de 2% à surface comparable (source : Xerfi), Zannier est en effet confronté à la concurrence des enseignes de fast-fashion comme H&M ou même Kiabi qui revendique la place de leader sur le segment bébé/enfant et déploie en ce moment son concept dédié aux enfants Kiabi Kids. Une concurrence qui frappe au premier chef la chaîne Z dans le groupe Zannier.

Si une marque comme Tartine et Chocolat enregistre de belles performances face à des concurrents tels Bonpoint ou Jacadi, les marques/enseignes du groupe comme Absorba, Catimini et surtout Z Génération donc seraient à la peine. Zannier soulignant même dans le communiqué vouloir repositionner ses 802 magasins hexagonaux.

Il y a quelques mois, le groupe a recruté Claude Herail, ancienne directrice marketing de Petit Bateau, qui, chez Zannier, officie au poste nouvellement créé de directrice de la communication image en charge notamment de repositionner l’image d’Absorba et de retravailler celle de Catimini.
 
Outre un marché de l’enfant fortement concurrentiel, le groupe Zannier subit aussi la sortie d’IKKS , repris en direct en juillet dernier par Roger Zannier via sa holding  HoldIKKS. Cette marque était selon nos informations une importante contributrice aux résultats du groupe.

A noter qu'IKKS aurait enregistré en 2013 des ventes à 304 millions d’euros alors qu’en 2012, selon les dernières données publiées, l’ensemble du groupe Zannier réalisait un chiffre d’affaires de 765 millions d’euros.
 
 
 
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com