×
128
Fashion Jobs
Accueil > Vidéos > R-Evolution Style - Le fil Paris, une jeune marque née sous Covid

R-Evolution Style - Le fil Paris, une jeune marque née sous Covid

access_time 00:02:40

Interview : on voulait sortir de cette atmosphère et faire quelque chose qu'on aimeet c'est une passion, comme la mode est une passion.le fil paris, une jeune marque née sous covid voici lyn abdel rahman libanaise & filza marri, pakistanaisedeux étudiantes devenues amies et diplômées à parisil y a tout juste un analors que le monde entier est en « pause » elles créent leur propre marque à distance ! interview : nous sommes revenus à paris, sans travail,nous ne savions pas quoi faire.nous avions envie de faire quelque chose.et c'était le moment, commençons par créerpourquoi avoir appelé votre marque « le fil » ?le fil c'est ce qui relie deux personnes différentes,ça pourrait être deux amis,deux partenaires, deux collègues,le fil qui relie réellement les gens entre eux,c'était donc le fil conducteur qui reliait lyn et moi.c'est pourquoi nous l'avons appelé le fil.une collection transparente et légère en pleine pandémie ?nous avions le cœur si lourd que lorsqu'on voulait sortir, on voulait juste ne pas porter ce fardeau avec nous.on voulait juste être léger et aérien et juste se laisser aller.comment construit-on une collection à distance ?j'ai rencontré cette très vieille personne qui a un petit magasin au pakistan,et je lui ai demandé, "avez-vous de l'organza, ou ces tissus ?"elle a répondu"je peux peut-être voir si j'ai quelque chose en stock".donc ce sont les premiers morceaux de textures que nous avons obtenuset nous étions comme, ok, on va le faire.c'est comme ça que ça s'est passé. doit-on être éco-responsable ?j'aimerais qu'on puisse faire quelque chose,et puis nous sommes venus avec cette idée qu'il y aces femmes du sud du pakistan, elles font ce patchwork appelé "sindhi ralli","ralli" sont des couvertures que tu portes quand tu dors.et c'est très beau, très coloré.eh bien, au lieu de gaspiller ces morceauxde tissus, nous pourrions faire de notre marque, une marque zéro déchetet donner toutes les pièces qui restent etet qui ne sont pas utilisées.nous prenons tous ces morceaux et nous les donnons également.un an après ? je n'ai pas pris un seul week-end de congé.donc je pense qu'il y a beaucoup de travail, il y a beaucoup de réflexion.le covid nous a appris à être plus indépendants, sans peur, parce quenous étions en vie, mais nous ne savions pas ce qui allait arriver demain.cela nous a vraiment donné un coup de pouce, la confiance dont nous avions besoin.musique libre de droit : mindplay - instrumental version by roza artlist